• Accueil
  • «Il est temps pour l’Occident d’imposer un ultimatum non négociable à Poutine»
Invasion de l’Ukraine par la Russie

«Il est temps pour l’Occident d’imposer un ultimatum non négociable à Poutine»

«Il est temps pour l’Occident d’imposer un ultimatum non négociable à Poutine»
Des munitions de gros calibre
PC
0:00
5:31

Selon le lieutenant-colonel des Forces armées canadiennes à la retraite, Rémi Landry, l’Occident doit intervenir militairement pour empêcher la Russie de détruire complètement l’Ukraine. 

C’est ce qu’il a affirmé dans une lettre ouverte publiée dans la section Débats de La Presse +.

Il a expliqué sa position au micro de Philippe Cantin. 

«La position de l’Occident est inhumaine et insoutenable. Et il est peut-être temps pour l’Occident d’imposer un ultimatum non négociable à Vladimir Poutine. L’OTAN aide militairement du mieux qu’il peut l’Ukraine, mais comme Poutine est convaincu que l’OTAN n’interviendra pas, il est en contrôle. Il intensifie sa destruction en visant même des cibles humaines et des hôpitaux»

Et après?

L’ancien militaire craint qu’une fois que l’Ukraine sera sous le contrôle de la Russie, Vladimir Poutine passera à son prochain objectif. 

«Que pensez des pays baltes et de la Finlande qui sont limitrophes à la Russie? Depuis le début, le président Poutine a démontré qu’on ne pouvait pas se fier à ce qu’il dit. Il ment. Il a attaqué l’Ukraine en prétendant que le gouvernement ukrainien est nazi et qu’il est en train de faire un génocide sur les Ukrainiens d’origine russe. Il n’y a rien qui nous garantit qu’il va arrêter après l’Ukraine»

«Ça va nous prendre quoi pour décider d’arrêter la destruction et l’horreur que fait subir Poutine au peuple ukrainien? Ce n’est pas lui qui va régler la crise des réfugiés causée par sa guerre! Ce n’est pas lui qui subit les conséquences des sanctions économiques, c’est toute la planète. Et la reconstruction de l’Ukraine, qui va payer pour ça? Je ne suis pas convaincu que ce sera Poutine»

Danger d’escalade?

Vladimir Poutine a déjà menacé, à mots à peine couverts, que si l’OTAN s’implique dans ce conflit qu’une Troisième Guerre mondiale serait «destructive et nucléaire». 

«On a déjà vécu sous le joug d’une attaque nucléaire pendant près de 50 ans entre l’Union soviétique et l’Occident. On n'a jamais eu d'attaque nucléaire parce que l'utilisation du nucléaire par la Russie ou les États-Unis entraînerait automatiquement l'anéantissement complet de l'attaquant et du défenseur. Alors, si M. Poutine veut jouer avec le feu, je ne crois pas qu'il soit dans une position où il veut s'auto-détruire. Poutine est un tyran, mais il n'est pas irrationnel. Il n'a rien à gagner à détruire le monde» 

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En ondes jusqu’à 00:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.