• Accueil
  • Québec assure qu’il ne réduit pas le niveau de soins
Soigner différemment pendant la crise Omicron?

Québec assure qu’il ne réduit pas le niveau de soins

Québec assure qu’il ne réduit pas le niveau de soins
Patiente avec son médecin à l'hôpital
Getty Images/E+/Hispanolistic
0:00
10:47

Malgré cette 5e vague liée au variant Omicron qui met à mal le système de santé québécois, le gouvernement Legault assure qu’il n’a pas diminué le niveau de soins des patients.  

C’est ce qu’a affirmé la Dre Lucie Opatrny, sous-ministre adjointe à la Santé, qui a pris la parole lors du point de presse, mardi.

«C’est important de dire que le plan de contingence nous permet de nous préparer à toute éventualité. Il n’y a pas de diminution au niveau des soins en ce moment. Mais il faut être agile pour que le réseau soit utilisé de façon optimale en soignant différemment» 

La Dre Opatrny réagissait à un article des journalistes Thomas Gerbet et Davide Gentile, de Radio-Canada, qui ont mis la main sur un plan présenté au ministre Christian Dubé pour permettre aux hôpitaux de passer à travers cette 5e vague. 

Le Guide pour la priorisation et la gestion des hospitalisations en courte durée en contexte de pandémie de COVID-19, daté du 12 janvier, fait état de façons différentes de soigner les patients dans les hôpitaux d'ici la fin de la 5e vague pour éviter les «graves conséquences» du débordement anticipé.

Traitement antiviral

La Dre Opatrny a indiqué que l'arrivée au Québec du Paxlovid, le traitement antiviral contre la COVID-19 de Pfizer, était une bonne nouvelle. 

Cependant, en raison de la quantité limitée, ce sont les experts de l'INESSS qui identifieront les patients du réseau pouvant en bénéficier. 

En janvier, Québec a reçu 6300 traitements de Paxlovid. Il en recevra 6200 en février et 19 000 en mars. 

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En ondes jusqu’à 00:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.