• Accueil
  • Campagne électorale fédérale : dernière semaine | Les chefs condamnent unanimement les manifestations antivax devant les hôpitaux et écoles

Campagne électorale fédérale : dernière semaine | Les chefs condamnent unanimement les manifestations antivax devant les hôpitaux et écoles

Campagne électorale fédérale : dernière semaine | Les chefs condamnent unanimement les manifestations antivax devant les hôpitaux et écolesPC
Après les écoles, les anti-vaccins manifestent devant les hôpitaux

9:52

Les manifestations de personnes qui s’opposent au vaccin contre la COVID-19 ont fait réagir les chefs de parti, en cette dernière semaine de campagne électorale fédérale. 

Il est rare de trouver un terrain d’entente entre les chefs de parti politique, encore plus, durant une campagne électorale.

Les manifestations antivax devant les hôpitaux et les écoles ont réalisé cet exploit. 

Condamnation unanime

Tous les chefs des partis politiques en lice lors de cette élection fédérale ont condamné unanimement ces manifestations. 

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a d’ailleurs invité ces manifestants à faire preuve de décence lorsqu’ils expriment leurs opinions, et ce, quels que soient leurs points de vue. 

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a renchéri. Selon lui, les manifestants franchissent une fine ligne entre ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas. Il a rappelé que les travailleurs de la santé ont fait énormément de sacrifices depuis le début de la pandémie.

Pour Erin O'Toole, ces manifestations devant les hôpitaux et les écoles sont inacceptables. Il les qualifie de «harcèlement des travailleurs de la santé». Il dit faire confiance aux forces policières pour les empêcher et bloquer l'accès aux hôpitaux.

Quant au chef libéral, Justin Trudeau, il s’est insurgé qu’on doive installer des barricades devant les différents hôpitaux pour protéger les travailleurs de la santé de ces manifestants anti-vaccins. 

Doug Ford aussi

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a également ajouté sa voix à cette condamnation.

«Les manifestations que nous voyons en dehors des hôpitaux sont égoïstes, lâches et imprudentes. Nos travailleurs de la santé ont fait tant de sacrifices pour assurer notre sécurité pendant cette pandémie. Ils ne méritent pas ce genre de traitement - ni maintenant, ni jamais»

Les week-ends de Paul Houde
En direct de 07:00 à 11:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.