• Accueil
  • «Va falloir apprendre à vivre avec le virus»
4e vague de coronavirus au Québec

«Va falloir apprendre à vivre avec le virus»

«Va falloir apprendre à vivre avec le virus»
Photo Émilie Nadeau

Face au variant Delta qui est plus contagieux, le premier ministre du Québec, François Legault, a prévenu les Québécois qu’ils devront vivre avec un certain niveau de risque, car il n’est pas question de reconfiner la province en raison des personnes qui refusent de se faire vacciner. 

Lors de son point de presse mardi, le premier ministre Legault a d’abord exprimé sa fierté envers la nation québécoise, dont 87% de la population a reçu une première dose de vaccin contre la COVID-19.

Selon lui, c’est une «marque de solidarité». 

13% de Québécois non vaccinés

Mais il a également déploré que 13% des Québécois ne soient toujours pas vaccinés avec une première dose de vaccin.

Avec le niveau de contagion élevé du variant Delta, cela a pour effet d’accroître les hospitalisations au Québec, dont les lits d’hôpitaux sont majoritairement occupés par des personnes non adéquatement vaccinées. 

«Il y a un mois, le Québec comptait 55 hospitalisations. Aujourd’hui, il y en a 171. C’est presque cinq fois plus. Et selon les prévisions de l’INESSS et l’INSPQ, les hospitalisations vont continuer d’augmenter au cours des prochaines semaines. Ça n’a l’air beaucoup 13% de Québécois non vaccinés, mais ce sont des milliers de personnes qui peuvent engorger les hôpitaux. Ce n’est pas un jeu, c’est important»

«Si vous êtes doublement vaccinés, vous avez 30 fois moins de chances d’être hospitalisés. Ça compte le vaccin» 

Le PM a d'ailleurs demandé aux Québécois d'essayer de convaincre au moins une personne hésitante de leur entourage à aller se faire vacciner. 

«Apprendre à vivre avec le virus»

Par ailleurs, le premier ministre Legault a adopté un ton résigné quand il a indiqué qu’en raison de ces personnes non vaccinées, les Québécois devront s’adapter à cette nouvelle réalité qui comportera des risques. 

«Va falloir apprendre à vivre avec le virus. Pour un bon bout de temps, va falloir accepter un certain risque, car on ne veut pas de confinement. Les personnes non vaccinées seront hospitalisées avec la COVID-19»

Situation difficile dans le réseau de la santé

Comme partout ailleurs aux États-Unis et dans les autres provinces canadiennes, le réseau de santé québécois vit des moments difficiles. 

Le PM a évoqué le manque de personnel infirmier, notamment aux soins intensifs. 

«On a assez de lits, mais on manque d'infirmières d'expérience capables de travailler dans les soins intensifs. On le voit dans tous les hôpitaux, ça déborde»

D'ailleurs, cette situation inquiète grandement le premier ministre Legault et son ministre de la Santé, Christian Dubé qui tente désespérément de trouver des solutions à cette problématique. 

«Que peut-on faire pour ramener plus d'infirmières dans le réseau public? Est-ce qu'il faut les payer plus? Comment faire pour les attirer? On regarde toutes les façons possibles pour inciter les infirmières qui ont quitté le réseau de revenir»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Jeffrey tout l'été
En ondes jusqu’à 11:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.