• Accueil
  • Les États-Unis repoussent l’ouverture de leur frontière au Canada | «On espère que dans le prochain mois, ils changeront d’avis» - Jean Charest

Les États-Unis repoussent l’ouverture de leur frontière au Canada | «On espère que dans le prochain mois, ils changeront d’avis» - Jean Charest

Les États-Unis repoussent l’ouverture de leur frontière au Canada | «On espère que dans le prochain mois, ils changeront d’avis» - Jean CharestPC
En début de semaine, le Canada a annoncé qu’il ouvrait la frontière terrestre aux Américains dès le 9 août, Mais surprise aujourd’hui, les États-Unis ont décidé de garder la frontière fermée

7:22

Même si le Canada ouvrira sa frontière terrestre aux Américains dès le 9 août, les États-Unis ont pris tout le monde par surprise, mercredi, en indiquant que leur frontière resterait fermée aux Canadiens jusqu’au 21 août.  

Rappelons que cette fermeture concerne uniquement les voyages non essentiels. 

En entrevue avec Marie-Claude Lavallée, l’ancien premier ministre du Québec, Jean Charest, qui est membre du groupe de travail de l’Institut canadien du Wilson Center, à Washington, s’est dit surpris par cette décision de l’administration Biden.

«Ce qui a surpris et étonné, c’est que les deux gouvernements devaient être synchronisés et travailler en tandem, mais de toute évidence, ce n’est pas le cas. Et malgré les pressions des milieux d’affaires et des élus américains pour rouvrir, ç’a été une surprise pour nous aujourd’hui. Mais on espère que dans le prochain mois, ils changeront d’avis»

«Tout ça nous rappelle une dure réalité des relations entre le Canada et les États-Unis. Peu importe qui est au gouvernement, les Américains ont leurs propres intérêts. Les démocrates, plus que les républicains, sont plus protectionnistes. Et M. Biden a beau être beaucoup plus ouvert et gentil avec le Canada, il va mettre en place des politiques qui sont dans l’intérêt des États-Unis. Et si ça fait l’affaire du Canada, tant mieux! C’est une super puissance»

«Si les gens sont doublement vaccinés, selon les gens que nous avons consultés, ça ne représente pas un risque important. Aussi, on chemine vers un scénario où il faudra apprendre à tolérer un risque avec la COVID parce qu’on ne peut pas fermer tout, tout le temps. Dans la mesure où une forte proportion de la population sera doublement vaccinée, il faudra vivre avec la COVID pour très longtemps. Un peu comme la grippe saisonnière. Et c’est vers ça que nous allons»

Bonsoir les sportifs
En direct de 21:00 à 00:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.