• Accueil
  • Pourquoi l'attaque au camion-bélier divise davantage qu'elle ne rassemble?
Les faits et le politique

Pourquoi l'attaque au camion-bélier divise davantage qu'elle ne rassemble?

Pourquoi l'attaque au camion-bélier divise davantage qu'elle ne rassemble?
Justin Trudeau et Doug Ford séparés de quelques mètres
Photo La Presse Canadienne

Le suspect de 20 ans dans la tragédie qui a décimée une famille musulmane dimanche à London en Ontario, avait acheté le camion-bélier qui a servi à commettre son geste, trois semaines avant le drame, selon le Globe and Mail.

Le conducteur portait un casque et ce qui ressemblait à une veste pare-balle, selon des témoins.

Le Devoir rapporte qu'un chauffeur de taxi a été interpellé par le suspect après les faits pour qu'il appelle la police et que celui-ci riait lorsqu'il a été arrêté.

En remplacement de Bernard Drainville, jeudi matin, l'analyste politique Françoise Boivin soulignait sur nos ondes que beaucoup «d'imbécilités» se sont dites entourant le drame à London et que le premier ministre Justin Trudeau effectue présentement un douloureux exercice d'équilibriste.

Luc Ferrandez et Nathalie Normandeau ont également réagi, toujours au micro de Paul Arcand.

0:00
10:27

Cinq membres d'une même famille ont été fauchés par le véhicule alors qu'ils prenaient une marche.

Seul un garçon de neuf ans a survécu et repose à l'hôpital.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En ondes jusqu’à 10:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.