• Accueil
  • Seulement 5 régions passent en zone orange; le grand Montréal demeure en zone rouge
Assouplissements des mesures sanitaires

Seulement 5 régions passent en zone orange; le grand Montréal demeure en zone rouge

Seulement 5 régions passent en zone orange; le grand Montréal demeure en zone rouge

Dès le lundi 8 mars, cinq régions du Québec verront leurs mesures sanitaires s'assouplir considérablement. 

Dans son point de presse, mercredi en fin d'après-midi, le premier ministre du Québec, François Legault, a fait le point sur la situation de la COVID-19 au Québec. 

Selon le premier ministre, le nombre de nouveaux cas de coronavirus et le nombre d'hospitalisations étaient à la baisse au cours des dernières semaines. 

Toutefois, depuis 10 jours, cette courbe descendante s'est stabilisée. On n'observe plus de diminution de cas et d'hospitalisations. 

Pourquoi? À cause de l'augmentation des cas liés aux variants, notamment le variant britannique, de plus en plus présent dans la grande région de Montréal. 

5 régions bénéficieront d'assouplissements

Selon les experts consultés par François Legault, une augmentation des cas et des hospitalisations est à prévoir au cours des prochaines semaines. 

Comme certaines régions ont une «petite marge de manoeuvre», elles pourront bénéficier d'un assouplissement des mesures sanitaires. 

Donc, à compter du lundi 8 mars, les régions de la Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, la Mauricie, l'Estrie et le Centre-du-Québec passeront en zones orange. 

Cela veut donc dire que les gyms et les centres d'entraînement, les restaurants et les salles de spectacle pourront rouvrir. Les sports à deux seront également autorisés.

Le couvre-feu passera de 20 h à 21 h 30. 

Les enfants en bas de la cinquième année du primaire ne seront pas obligés de porter un masque en classe. 

Et on permettra à 100 personnes de se réunir dans les lieux de culte. 

En zones rouges... avec certaines permissions

Quant aux régions qui n'ont «aucune marge de manoeuvre», elles devront demeurer en zones rouges avec le couvre-feu à 20 h.  

Il s'agit de Laval, Montréal, la Montérégie, les Laurentides et Lanaudière. 

Toutefois, le premier ministre a annoncé qu'à partir du 15 mars, partout au Québec, le sport parascolaire pourra reprendre, afin de permettre aux jeunes de renouer avec leurs activités sportives. 

Bien conscient de l'importance du sport et de l'activité physique pour le bien être des jeunes et des moins jeunes, François Legault a annoncé que son gouvernement présentera dès la semaine prochaine un plan complet et progressif de déconfinement sportif. 

Il a également indiqué que des discussions sont toujours en cours pour donner un peu d'oxygène aux lieux de culte et aux salles de spectacle. Le gouvernement veut toutefois attendre de voir l'impact de la semaine de relâche sur la situation du coronavirus au Québec. 

«Le variant britannique est malheureusement présent dans certaines régions. Il y a un risque réel de troisième vague. On n'a pas le choix actuellement. Je comprends que les gens soient tannés. On est tous tannés. Mais il faut être capable de rester prudent. On ne veut pas se retrouver dans la même situation qu'en janvier dans nos hôpitaux et on ne veut pas continuer à délester des chirurgies et des traitements. C'est pour ça qu'on est prudent»

Masques d'intervention pour enfants

Le premier ministre a rappelé que le Québec n'était pas le seul endroit où le masque d'intervention est exigé pour les enfants en milieux scolaires. L'Ontario et la France l'ont notamment adopté. 

Selon le PM, ce type de masque est beaucoup plus sécuritaire et beaucoup plus confortable à porter pour les enfants qu'un simple couvre-visage. 

Vaccination 

Bien que le gouvernement demeure préoccupé par l'évolution des variants au Québec, il est beaucoup plus encouragé par le rythme de la vaccination qui s'accélère.

M. Legault a d'ailleurs confirmé que le Québec recevra 800 000 doses de vaccins au cours du mois de mars.  

«C'est une course contre la montre. D'un côté, il y a les effets de la relâche et des variants et de l'autre, la vaccination»

Il a tenu à préciser que même si Montréal a obtenu 100 000 doses de vaccins cette semaine en raison des nombreuses éclosions qui y font rage, les autres doses de vaccins seront distribuées de façon équitable entre les différentes régions. 

Il a également indiqué que dans une deuxième étape, certains aînés qui ne peuvent pas se déplacer aux centres de vaccination massive pourront être vaccinés à la maison. 

Ses remerciements 

En terminant son point de presse, le premier ministre a remercié les pharmaciens qui vont contribuer à la campagne de vaccination massive. 

Il a également remercié les 125 députés de l'Assemblée nationale et leurs employés qui doivent souvent composer avec la colère et la frustration de certains citoyens qui sont tannés des mesures sanitaires contraignantes. 

Finalement, il a félicité la santé publique pour sa décision de retarder l'administration de la deuxième dose du vaccin pour immuniser un plus grand nombre de Québécois. 

Plusieurs provinces et d'autres pays du monde ont emboîté le pas au Québec. 

0:00
9:50
0:00
2:57

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En ondes jusqu’à 00:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.