• Accueil
  • 2e vague de coronavirus | «On n’est pas à l’abri d’un tsunami d’hospitalisations» - François Legault

2e vague de coronavirus | «On n’est pas à l’abri d’un tsunami d’hospitalisations» - François Legault

2e vague de coronavirus | «On n’est pas à l’abri d’un tsunami d’hospitalisations» - François LegaultPhoto Émilie Nadeau
Bonne nouvelle, le réseau de la santé semble tenir le coup. Point de presse du gouvernement.

30:11

Bonne nouvelle, le réseau de la santé semble tenir le coup. Point de presse du gouvernement.

Et François Legault reçoit l'appui du président français, un message à Justin Trudeau? Analyse de Luc Lavoie.

Détails

Avec Bernard Drainville Dans Drainville PM

Le Québec a atteint un plateau d'environ 1000 cas par jour

11:03

Le Québec a atteint un plateau d'environ 1000 cas par jour

Patrick Déry,  analyste de politiques publiques

Détails

Avec Patrick Lagacé et Philippe Cantin Dans Le Québec maintenant

Bien que François Legault estime que la situation de la deuxième vague de coronavirus est stable depuis cinq semaines dans une majorité de régions du Québec, le premier ministre suggère tout de même aux Québécois de demeurer prudents. 

Durant son point de presse mardi, François Legault a indiqué que lorsqu’on analyse les cas quotidiens de coronavirus au Québec, force est d’admettre que la situation est stable depuis cinq semaines.

Il a également fait remarquer que même au niveau des hospitalisations et des décès – sauf pour le bilan d’aujourd’hui – on observe des diminutions.

Depuis le 1er septembre, le Québec enregistre 61 décès par million d’habitants, ce qui est mieux que dans d’autres pays : 77 décès par million d’habitants au Royaume-Uni, 98 en France, 145 aux États-Unis, 153 en Espagne et 165 en Belgique. 

«On a beaucoup mieux réussi en deuxième vague qu’ailleurs dans le monde. La deuxième vague est forte, mais on est parmi les endroits au monde qui s'en sorte le mieux pour l'instant. Idéalement, il faudrait la casser pour éviter une augmentation des hospitalisations»

«Mais il faut rester prudents. On n’est pas à l’abri d'une explosion comme on a vue dans certains des pays que je viens de nommer. Il s'agit d'avoir quelques partys avec plusieurs personnes et ça se multiplie de façon exponentielle. On a réduit la contagion. Bravo. Mais on n’est pas à l’abri d’un tsunami d’hospitalisations. Notre réseau de la santé tient le coup, c'est une bonne nouvelle»

2 régions sur la sellette

M. Legault a toutefois identifié deux régions, soit Lanaudière Nord et Saguenay-Lac-Saint-Jean, où la situation du coronavirus s’est détériorée.

Il appelle donc les citoyens de ces deux régions à diminuer leurs contacts sociaux. 

Drainville PM
En direct de 12:00 à 15:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.