12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • «M. Bibeau avait des méthodes qui ressemblaient à du tordage de bras» - Luc Lavoie

«M. Bibeau avait des méthodes qui ressemblaient à du tordage de bras» - Luc Lavoie

«M. Bibeau avait des méthodes qui ressemblaient à du tordage de bras» - Luc Lavoie

12:13

Marc Bibeau et le financement du PLQ

La publication de certaines informations expliquant pourquoi l’UPAC voulait fouiller les bureaux d’entreprises de Marc Bibeau, dans le cadre de l’enquête Mâchurer, a évidemment suscité énormément de réactions, jeudi.  

Dès que la Cour suprême a refusé d’entendre l’appel de Marc Bibeau, reconnu comme étant l’ancien argentier du Parti libéral du Québec, le consortium de médias formé de La Presse, Québecor et The Gazette ont révélé les informations contenues dans ces deux mandats, jeudi.

Les révélations y sont troublantes : dons en argent comptant, enveloppes de chèques au Parti libéral remises dans le bureau de M. Bibeau et allégations de trafic d’influence.

Tout ça sous l’ère de Jean Charest qui songe à se présenter à la tête du Parti conservateur du Canada.

De fortes réactions

Même si les chroniqueurs politiques du 98.5 FM ont tous rappelé que Messieurs Bibeau et Charest n’avaient été accusés de rien, ils ont tous réagi fortement à ces révélations.

«Ce sont des noms d’entreprises que je connais bien. Avec qui j’ai fait affaire avec la Ville de Montréal. Si ces entreprises, qui ont une batterie d’avocats et une certaine capacité de résister aux pressions, ont été obligées de donner, tout le monde a été obligé de donner»

«On apprend aussi que Marc Bibeau pouvait être menaçant verbalement quand il demandait des contributions. Et la faveur n’était pas directe. C’était : ‘’ tu me donnes de l’argent et je vais faire attention à toi plus tard’’. Ça ressemble à la mafia»

«Ce qui est sorti dans les affidavits, ce n’est pas nouveau. Mais ça le mérite de synthétiser tout ce qui est sorti pendant des années » 

«Ça me fâche! Tout le monde le savait. On n’a pas pu en faire des éléments de preuve encore, mais c’est quelle sorte de moral que ça prend pour dire : ‘’oui il peut quand même se présenter à la tête du Parti conservateur, oui, il peut faire des conférences publiques’’»

«Dans le cas du Parti libéral, ce qui est sûr, moralement, ce qu’ils ont toléré dans les années Charest en termes de financement, c’est pour moi une forme de corruption morale. Est-ce que c’est criminel? On va laisser les tribunaux faire leur travail»

«Ça me convainc que M. Bibeau avait des méthodes qui ressemblaient à du tordage de bras. Ça me convainc que les moeurs ont beaucoup changé»

«Moi, ça me met en ta! Le financement des partis politiques ne devrait pas être influencé par ta capacité de payer. Il devrait être financé en fonction du résultat démocratique. De cette manière, tout le monde est égal»

En direct de 20:30 à 00:00
2382
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.