12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Le Bonjour-Hi au pays de l’Absurdistan!

Le Bonjour-Hi au pays de l’Absurdistan!

Le Bonjour-Hi au pays de l’Absurdistan!

La semaine dernière, le ministre responsable de la langue française, Simon Jolin-Barrette, déclarait qu’il cherchait un moyen pour interdire la formule «Bonjour-Hi» auprès des commerçants.

Le ministre Jolin-Barrette avait même évoqué la possibilité de légiférer pour interdire les commerçants québécois d’accueillir leurs clients avec cette formule bilingue.

 

«L’idée du ministre a été tournée en bourrique durant la fin de semaine et il y a beaucoup de monde qui s’en est moqué»

Puis, lundi, le ministre a reculé et a plutôt parlé d’incitatif pour favoriser l’accueil des clients ou touristes en français. 

Sans trop de surprise, Patrick Lagacé n’est pas en faveur du «Bonjour-Hi». Selon lui, les touristes viennent ici justement pour se dépayser et s’initier à la culture française et le terme Bonjour est reconnu aisément à travers le monde.

Besoin d’une loi?

S’il reconnaît les nombreux bienfaits des lois qui ont fait en sorte, par exemple, que le français soit la langue de travail et qu’il soit prédominant dans l’affichage commercial, il n’est pas chaud à l’idée que le ministre Jolin-Barrette légifère pour obliger les commerçants à accueillir leurs clients en français.

«Réglementer la langue des discussions entre citoyens et employés de commerces privés et clients, c’est une frontière qui nous fait atterrir dans un pays étranger, dans un pays un peu ridicule, dans un pays qu’on pourrait appeler l’absurdistan»   

«Je finis cet éditorial en rappelant au ministre Jolin-Barrette avec un peu d'humour les paroles célèbres d'Elvis Gratton: ''Think Big Esti''»

Écoutez l'intégral de son édito:

3:48

L'Édito: Québec n'interdira pas le Bonjour-Hi

En direct de 05:30 à 10:00
1520
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.