12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • «C’est un gouvernement extrêmement dépensier» - Luc Ferrandez

«C’est un gouvernement extrêmement dépensier» - Luc Ferrandez

«C’est un gouvernement extrêmement dépensier» - Luc FerrandezPC
Justin Trudeau

Dans les mois qui ont précédé le déclenchement des élections fédérales, le gouvernement Trudeau a fait des annonces totalisant 13,9 milliards de dollars au Québec, échappant ainsi à la Loi électorale encadrant les dépenses préélectorales.  

Depuis décembre 2018, la Loi électorale encadre les dépenses préélectorales de chacun des partis politiques. Donc, du 30 juin jusqu’au déclenchement des élections, les formations politiques ne peuvent pas dépenser plus de deux millions de dollars en publicité ou activités partisanes.

Donc, en faisant ses annonces de 13,9 milliards de dollars au Québec (selon La Presse) de janvier à juin 2019, le gouvernement Trudeau peut charmer les électeurs à la veille du déclenchement des élections tout en respectant la Loi électorale.

Mais à sa défense, le gouvernement Trudeau n’a pas inventé la roue! Cette pratique est utilisée par la majorité des partis au pouvoir, que ce soit au fédéral ou au provincial.

Alors, devrait-on interdire ces cadeaux à la veille d’élections?

Les commissaires Alexandre Taillefer et Luc Ferrandez ont commenté la situation.

«Je pense que les Canadiens sont rendus assez intelligents. Les partis d’opposition sont là pour juger le gouvernement pour ce qu’il fait. Je ne vois pas l’intérêt de l’interdire»

«On retarde des annonces et on crée une pression dans le système. Moi j'aimerais qu’on interdise ce genre d’annonces pendant les élections. Donc, trois mois avant le déclenchement des élections, ça pourrait être la date limite pour faire des annonces»

Trop de dépenses

Selon Luc Ferrandez, le problème avec le gouvernement de Justin Trudeau n'est pas d’avoir dépensé ces 13 milliards au Québec dans les mois qui ont précédé l'élection, mais bien tout l'argent dépensé au cours de son mandat.

«Le péché mignon du gouvernement Trudeau, ce n’est pas d’avoir dépensé 13 milliards dans les mois précédents l’élection, c’est d’avoir dépensé autant pendant tout son mandat. C’est un gouvernement extrêmement dépensier. Il a ajouté à la dette 75 milliards dans des nouveaux programmes et dépenses et 100 milliards au net si on ajoute l’intérêt»

«Quand tu regardes le déficit canadien, on est l’un des pays les mieux gérés. Ce n’est pas un enjeu majeur»

En direct de 11:00 à 18:00
1477
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.