12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • «C’est un baveux!», a affirmé Pascal Bérubé au sujet de Jason Kenney

«C’est un baveux!», a affirmé Pascal Bérubé au sujet de Jason Kenney

«C’est un baveux!», a affirmé Pascal Bérubé au sujet de Jason KenneyPC
Jason Kenney

La position prise par le premier ministre albertain, Jason Kenney, qui estime que le Québec n’a pas le droit de refuser le passage d’un oléoduc sur son territoire n’a vraisemblablement pas plu au chef intérimaire du Parti québécois, Pascal Bérubé.   

Mercredi, lors du Conseil de la fédération qui se tient à Saskatoon, le premier ministre albertain Jason Kenney a affirmé que le Québec ne pouvait pas refuser le passage d’un oléoduc sur son territoire et il a demandé au gouvernement fédéral d’intervenir, afin que le projet Énergie Est puisse être mené à terme. Le PM albertain a invoqué la Constitution canadienne pour soutenir son argumentaire.

Ces propos ont irrité le chef péquiste qui a réagi au micro de Dan Bigras, jeudi midi.

«Chaque fois que j’entends l’argument qu’il faudrait accepter n’importe quoi au nom de l’unité canadienne et de la péréquation, je suis moins de bonne humeur. Ça montre que c’est un baveux, c’est humiliant. Cette attitude mérite d’être dénoncée»

«C’est reconnu par la Cour suprême que le Québec a le droit d’imposer ses normes environnementales sur un projet. Il faut protéger les Québécois, nos rivières et nos choix» 

«Je compte sur notre premier ministre pour lui répéter que c’est du pétrole sale»

En direct de 10:00 à 12:00
2900
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.