12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Contestation de la loi sur la laïcité: «C’est l’histoire de la loi 101 qui se répète» - Paul Arcand

Contestation de la loi sur la laïcité: «C’est l’histoire de la loi 101 qui se répète» - Paul Arcand

Contestation de la loi sur la laïcité: «C’est l’histoire de la loi 101 qui se répète» - Paul ArcandCogeco Nouvelles

10:08

Bilan du gouvernement Legault 

Aussitôt adoptée, aussitôt contestée. Sans surprise, la loi sur la laïcité fait déjà l’objet de contestation.

Au lendemain de l’adoption de la loi sur la laïcité, Bernard Drainville et Paul Arcand ont commenté ce fait d’armes du gouvernement Legault.

«L’histoire retiendra que la loi a été votée un dimanche, le jour du Seigneur, sous le regard du Christ crucifié, dont c’était probablement la dernière journée au Salon bleu»

«Ça va être contesté rapidement et ce qui va être au cœur de la contestation, ce sera l’application de la clause dérogatoire. Ce n’est pas en vertu de la liberté de religion que les contestataires vont s’amener devant les tribunaux. Ils vont dire que la clause dérogatoire ne s’applique pas à l’égalité homme-femme prévue à la charte des droits et libertés du Canada»

«Je lisais sur les réseaux sociaux : ‘’Enfin, enfin!’’. Mais ce ne sera pas long que nous serons pris dans une autre dynamique. Ça va rebondir sur la scène fédérale, la Cour supérieure, la Cour suprême. Alors, c’est sûr que les députés fédéraux vont être appelés à se positionner. Est-ce qu’un gouvernement dirigé par Justin Trudeau, après l’élection d’octobre, pourrait permettre l’utilisation du fameux programme de contestation judiciaire pour financer les groupes qui vont s’attaquer à la loi?»

«C’est l’histoire de la loi 101 qui se répète. Les contestataires disaient qu’on leur enlevait le droit de choisir l’école de leurs enfants. C’est allé jusqu’en Cour suprême» 

Manifestations à Montréal

Des opposants à la loi 21 manifesteront lundi après-midi à Montréal devant le bureau du premier ministre François Legault. Ils porteront leurs symboles religieux.

Certains d'entre eux affirment que cette loi va ruiner des vies, réduira l'accès au marché de l'emploi, générera des pertes d'emploi et provoquera un exode inutile du Québec.

Des organisations ont déjà annoncé leur intention de contester la constitutionnalité de la loi, ce qui n'inquiète pas le ministre Simon Jolin-Barrette qiu était à l'émission Puisqu'il faut se lever lundi matin. 

«On sait que la loi va être testée devant les tribunaux. On a pris tous les outils juridiques pour s’assurer que la loi sur la laïcité s’applique et que durant toutes les contestations judiciaires, elle demeure valide»  

En direct de 03:00 à 07:00
1497
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.