• Accueil
  • Fini le gonflement des notes

Fini le gonflement des notes

Fini le gonflement des notes

Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a avisé le réseau scolaire lundi qu’il ne permettrait plus aux directions d’école d’accorder automatiquement la note de passage de 60% aux élèves ayant obtenu une note de 58% ou 59%.

C’est le Journal de Montréal qui rapporte la nouvelle sous la plume de Daphnée Dion-Viens, mardi.

En entrevue avec Bernard Drainville, Sylvain Mallette, président de la Fédération autonome de l’enseignement a expliqué comment fonctionne le système actuel des notes. 

 

«Par exemple, un élève qui a 58% à une épreuve ministérielle, le système actuel génère automatiquement une note de 60% sous prétexte que ce sont des erreurs statistiques»  

Même si M. Mallette salue le geste posé par le ministre Roberge, le représensant syndical exige toutefois la tenue d’une commission parlementaire pour saisir l’ampleur de la problématique.

«On lui demande de tenir une commission parlementaire parce que ce qui se passe au ministère, ce n’est que la pointe de l’iceberg. Et encore aujourd’hui, il y a des directions d’établissement qui continuent d’établir des pressions sur certains profs pour qu’ils modifient les résultats de certains de leurs élèves parce qu’ils sont à 56% ou 58%. On leur demande de mettre une note de 59% pour que le système génère automatiquement la note de passage. Il faut qu’il y ait une réflexion collective parce que ça pose la question de la valeur des diplômes au Québec»

En direct de 05:30 à 10:00
1669
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.