• Accueil
  • Le gouvernement du Québec songe à utiliser la reconnaissance faciale

Le gouvernement du Québec songe à utiliser la reconnaissance faciale

Le gouvernement du Québec songe à utiliser la reconnaissance facialePhoto: archives The Associated Press / Steven Senne

Le gouvernement du Québec a l’intention de mettre en place un système de reconnaissance faciale. Va-t-il troquer la vie privée de ses citoyens au profit des entreprises ? Entrevue avec l’expert en sécurité informatique, Steve Waterhouse.

Échanger de l’information avec le gouvernement à l’aide d’une empreinte digitale ou encore de la reconnaissance faciale, c’est une avenue à laquelle songent nos dirigeants. En fait, le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale Éric Caire va évalue en ce moment  jusqu’à quel point les Québécois sont prêts à se lancer dans l’aventure.

Malgré les récents échecs et dérives financières (virage numérique et évolution informatique) du gouvernement du Québec à propos des changements technologiques, M. Caire n’a pas jeté l’éponge.

Tel qu’on peut lire dans un article du Soleil, Éric Caire a lancé le 11 avril «une consultation en ligne d’une durée de deux semaines, qui sondera les Québécois sur leur ouverture à utiliser certaines technologies».

«C’est une bonne idée de faire le ménage et de rafistoler ce qui est brisé. Le gouvernement veut consoler l’information. Le gouvernement veut aussi faciliter l’accès à cette information qu’il procure aux gens. Voilà pourquoi il étudie la possibilité d’utiliser la reconnaissance faciale. Cette commodité, déjà présente sur les portables, est intéressante. Dans ce cas–ci, une entreprise privée sera sollicitée pour développer ce système de reconnaissance faciale ou d’empreinte digitale. […] Toutefois, le gouvernement va transférer le risque d’accès vers cette entreprise.»

Selon M. Waterhouse, l’outil est mal choisi. Après l’innovation de la carte à puce en 1999, est-ce que la reconnaissance faciale est la meilleure approche, se demande-t-il. Il croit aussi que le gouvernement le développement devrait «regarder à l’interne plutôt que de chercher une entreprise de l’extérieur.»

1294
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.