• Accueil
  • Des firmes tenteraient de discréditer le BIG

Des firmes tenteraient de discréditer le BIG

Des firmes tenteraient de discréditer le BIGiStock / Cliffsman
Rapport annuel du BIG de la Ville de Montréal: Me Brigitte Bishop, Inspectrice générale.

9:04

En entrevue avec Paul Arcand mardi, l’inspectrice générale de la Ville de Montréal, Brigitte Bishop, a affirmé que des firmes mécontentes des conclusions de son rapport tenteraient de discréditer le Bureau de l’Inspecteur général (BIG).   

Lundi, le BIG a déposé son rapport annuel pour l’année 2018.

L’un des constats troublants fait par Paul Arcand est que malgré la présence du BIG, des entrepreneurs tentent toujours de déjouer le système et de contourner les appels d’offres.

 

«Oui, c’est ancré dans la culture de certaines entreprises ou firmes-conseils. C’est donc à nous d’essayer d’être vigilants»

«Il y a énormément de résistance à notre rapport. Certaines firmes visées tentent de faire des manœuvres pour essayer de déstabiliser le Bureau, on conteste certains agissements, on tente de discréditer mon Bureau. On ne va pas sur les faits, on va ailleurs, on essaie de faire du bruit»

L’industrie du remorquage

«Est-ce qu'il a encore du ''fling flang''?» 

«Oui, mais on commence à mieux contrôler le ''fling flang'', mais il y en a. Les efforts portent fruits»

«Est-ce qu’ils partent encore d’autres compagnies avec le nom de la conjointe ou des compagnies à numéro pour aller chercher des contrats?»

«Oui, ça continue, mais le SPVM est capable de plus le contrôler en vérifiant les antécédents. C’est moins le ‘’free for all’’ que c’était avant»

Match des Alouettes de Montréal
En direct de 19:30 à 22:30
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.