• Accueil
  • Abolition du bulletin chiffré : «Il y a quelque chose d’un peu angélique»

Abolition du bulletin chiffré : «Il y a quelque chose d’un peu angélique»

Abolition du bulletin chiffré : «Il y a quelque chose d’un peu angélique» iStock / Richard Villalonundefined undefined

À la suite d'une grande consultation, le Conseil supérieur de l’éducation remet en question la pertinence du bulletin chiffré remis actuellement aux élèves québécois du primaire et du début du secondaire.

Cette recommandation a pour but de diminuer l’anxiété vécue par les élèves en raison de la compétition qui se forme entre les élèves en raison des notes.

«On est pas du tout contre les notes ou les cotes, on dit que l'évaluation devrait servir à soutenir l'apprentissage, à aider l'enfant à apprendre et auss, certifier que les enfants ont les acquis nécessaires. Donc dans un bulletin, ça peut être des notes, des cotes, ça peut être ce que vous voulez. On ouvre le dialogue avec tous les partenaires de l'éducation»

«La moyenne de groupe n'est pas formative, n'est pas indicative de ce que l'enfant devrait apprendre. Ça n'aide pas l'enfant à apprendre»

En entrevue avec Paul Arcand mercredi, le psychologue Égide Royer s'est dit perplexe face à cette recommandation. 

«Si votre gars est dans le 5% des plus faibles ou le 5% des plus fort, ça devient une information pertinente, soit pour lui venir en aide ou par rapport à ce qu’il va arriver dans la poursuite de sa réussite éducative. On doit avoir l’heure juste au niveau des apprentissages»

«Il y a quelque chose d’un peu angélique en disant que c’est une question d’estime de soi et le goût de l’apprentissage. Qu’il y ait trop d’évaluations, c’est un fait, mais qu’on se retrouve dans une situation où on enlève toute forme d’évaluation normalisée où on compare entre les jeunes, j’ai un problème avec ça»  

En entrevue à Radio-Canada mercredi matin, le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, s'est prononcé contre cette recommandation du Conseil. 

En direct de 15:00 à 18:30
1853
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.