• Accueil
  • Une formation contre la corruption pour le gouvernement Legault
PRIMEUR

Une formation contre la corruption pour le gouvernement Legault

Une formation contre la corruption pour le gouvernement Legault
Ian Lafrenière et François Legaut
PC

Les députés de la Coalition avenir Québec auront droit jeudi matin à une séance d’information de deux heures, afin de leur permettre de reconnaître les signes de la corruption.

La formation est une idée du député de Vachon, Ian Lafrenière et de son collègue d’Ungava, Denis Lamothe, deux ex-policiers du SPVM et de la Sûreté du Québec.

Les deux députés ont convaincu le premier ministre François Legault de l’importance de sensibiliser les nouveaux élus caquistes de l’attrait qu’ils  représentent pour le crime organisé.

«On veut leur apprendre à reconnaître les signes de la corruption et les méthodes utilisées par les criminels pour se rapprocher du pouvoir.»

La séance d’information touchera plusieurs aspects. Un représentant de la SQ sera responsable du volet «sécurité de l’État», l’UPAC abordera la prévention de la corruption, alors que les représentants du SCRS et du ministère de la Défense traiteront de cyber-criminalité et du renseignement.

Le député de Vachon s’explique mal que l’Assemblée nationale n’a pas prévu une telle formation pour les nouveaux élus.

«Parce qu’il y a eu une commission Charbonneau, les gens pensent que c’est terminé. L’enveloppe brune avec 50 000 $, on n’est plus là-dedans. Les méthodes sont beaucoup plus subtiles.»

Selon Ian Lafrenière, le crime organisé cherche à connaître les politiciens pour s’en rapprocher.

« Ils veulent savoir tes forces et tes faiblesses pour pouvoir rentrer dans ta faiblesse et en profiter».

Les députés seront aussi sensibilisés aux dangers des médias sociaux et l’utilisation des métadonnées.

«Les gens dévoilent beaucoup d’informations personnelles sur Facebook. Ces informations intéressent aussi le crime organisé. On va leur montrer comment ça se manifeste».

Le député caquiste se dit même prêt à partager l’information avec les autres partis s’ils le jugent pertinent, tout en étant bien conscient des barrières partisanes entre les formations politiques.

Puisqu'il faut se lever
En direct de 05:30 à 10:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.