• Accueil
  • T-shirt de Catherine Dorion à l'Assemblée : «J'appelle ça le syndrome du 2e trio du Canadien»

T-shirt de Catherine Dorion à l'Assemblée : «J'appelle ça le syndrome du 2e trio du Canadien»

T-shirt de Catherine Dorion à l'Assemblée : «J'appelle ça le syndrome du 2e trio du Canadien» Photo: capture d'écran | vidéo de l'Assemblée nationale
La députée Catherine Dorion durant le débat sur le discours d'ouverture.

Certes, l’habit ne fait pas le moine. Mais, le code vestimentaire à l'Assemblée nationale est bel et bien au cœur de l’actualité depuis quelques jours. La députée de Québec solidaire (QS), Catherine Dorion, en a ajouté une couche au sujet du débat, jeudi : elle a fait une première intervention au Salon bleu arborant un t-shirt noir ayant un imprimé à l'effigie du poète Patrice Desbiens. À la commission Curzi-Lagacé, vendredi, Patrice Lagacé a affirmé qu'elle a le «mandat» de se vêtir comme elle veut alors que Pierre Curzi a tenu des propos plus nuancés. 

Étant donné que les élus de l’Assemblée nationale ne sont pas soumis à un code vestimentaire particulier, certains députés de QS portent des jeans, des espadrilles et des bottes au Parlement. C’est le cas des députés de Jean-Lesage et de Taschereau. Certains Québécois se disent outrés tandis que d’autres affirment qu’il existe des enjeux beaucoup plus importants dans notre société. Notre animateur Paul Arcand a reçu de nombreux courriels dans lesquels les gens disent que Mme Dorion peut s’habiller comme elle le désir... 

Rappelons que la députée de Taschereau, Catherine Dorion, est porte-parole du troisième groupe d’opposition en matière de culture, de communications et de langue française à l'Assemblée nationale.

«Quand j’ai vu Catherine Dorion, jeudi, j’ai tout de suite vu [son chandail de] Patrice Desbiens; j’ai compris immédiatement que c’était un appui  manifeste à la bataille des Franco-ontariens contre le gouvernement Ford et les restrictions linguistiques. Desbiens est une figure assez importante dans l’univers francophone et culturel de l’Ontario. Il est connu. Je voyais là l’incarnation d’un appui. Tous les partis politiques ont voté en faveur de mesures de soutien à la bataille des francophones en Ontario. C’est efficace comme moyen. Le médium était le message. Ceci dit, est-ce que ça devrait devenir une norme à l’Assemblée nationale ? Je ne pense pas. Car, si chaque député commence à porter un t-shirt qui affiche ses convictions et ses causes, on entre dans quelque chose qui n’est pas le lieu de l’Assemblée nationale.»

Né en 1948 à Timmins, Patrice Desbiens est un poète, parolier et musicien franco-ontarien.  

  

«Les électeurs de la circonscription de Taschereau ont voté pour une femme qui a fait campagne avec une tuque et un t-shirt. Elle avait un discours très différent, très anti-productiviste et anti-système. Elle a écrit un livre intitulé Les luttes fécondes : libérer le désir en amour en politique. Et elle a gagné par 8000 voix aux élections. Il n’y a pas de règlement sur le code vestimentaire à l’Assemblée nationale, donc les électeurs lui ont donné le mandat de s’habiller comme elle veut. C’est un débat qui vient nous chercher parce que – j’appelle ça le syndrome du deuxième trio du Canadien de Montréal – c’est un enjeu pour lequel une opinion en vaut une autre...»

Rock en liberté

Rock en liberté

avec Jeffrey Subranni

En direct de 11:00 à 17:30
1491
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.