• Accueil
  • François Legault demande à Doug Ford de reculer

François Legault demande à Doug Ford de reculer

François Legault demande à Doug Ford de reculer
François Legault et Rob Ford (La Presse Canadienne)
Rencontre Doug Ford - François Legault à Toronto: Étienne Fortin-Gauthier, journaliste TFO 

4:49

Coupures dans la francophonie pour Doug Ford: comment expliquer le silence du Canada anglais?

12:23

Sur fond de controverse en Ontario, le PM François Legault rencontre Doug Ford.

17:59

Rencontre Legault-Ford à Toronto

11:26

TORONTO - Le premier ministre François Legault a demandé à son homologue ontarien, Doug Ford, lundi, de battre en retraite sur sa décision de sabrer dans les services destinés aux francophones de sa province.

Lors d'une mêlée de presse, en marge de la première rencontre entre les deux premiers ministres, lundi, à Queen's Park, M. Legault a dit qu'il avait demandé à M. Ford de revenir sur sa décision controversée, mais ce dernier n'a pas bronché, sous prétexte de renouer avec l'équilibre budgétaire.

Lors de la mise à jour économique du gouvernement ontarien, jeudi, on apprenait que le gouvernement Ford avait procédé à deux décisions affectant les services aux francophones, soit l'abandon du projet de créer une université francophone à Toronto et l'abolition du Commissariat aux services en français.

L'annonce avait aussitôt soulevé la colère des francophones à travers le pays.

Se disant «déçu» de la décision du gouvernement ontarien, M. Legault a soutenu avoir rappelé à M. Ford que les francophones formaient un des deux peuples fondateurs du Canada et ne pouvaient, de ce fait, être traités sur le même pied que les autres minorités.

«J'ai pas aimé qu'on compare les francophones avec les Chinois», a commenté le premier ministre Legault, qui s'était rendu à Toronto pour vendre les surplus d'électricité du Québec à l'Ontario.

Bonsoir les sportifs
En direct de 21:00 à 00:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.