nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • «On a hâte de recommencer à être fier de Bombardier» -Bernard Drainville

«On a hâte de recommencer à être fier de Bombardier» -Bernard Drainville

«On a hâte de recommencer à être fier de Bombardier» -Bernard Drainville
Le Q400 de Bombardier. La QSeries a été vendue, jeudi, à Longview Aircraft

L'annonce des licenciements massifs chez Bombardier a eu l'effet d'une bombe jeudi matin.

L'animateur de l'émission du midi au 98,5 FM, Bernard Drainville, croit que les hauts dirigeants de l'entreprise continuent d'être méprisants envers les Québécois.

Il en a glissé un mot à Olivier Marcil, le vice-président des relations externes de Bombardier, qui était en entrevue ce midi.

«On a hâte de recommencer à être fier de Bombardier. Je vous le dis. J’aimerais vraiment ça. Vous le savez que la question sur les bonis (des dirigeants) va vous être posée dans un contexte comme celui d’aujourd’hui et vous n’avez pas de réponse là-dessus. Vous pelletez ça dans la cour du conseil d’administration. Avant de crisser du monde à la porte, il aurait fallu que le C.A. se pose la question : comment on va vendre ça aux Québécois qui nous ont généreusement appuyés via toutes sortes de mesures? Comment ça se fait que le conseil d’administration n’a pas de réponse pour ça?»

En ce qui concerne les travailleurs, M. Marcil a assuré que l'entreprise allait les accompagner et les soutenir pour la suite des choses.

Il a aussi laissé entendre que ces employés pourraient rapidement se retrouver du travail ailleurs en raison de la pénurie de main-d'oeuvre dans le secteur aéronautique.

«On sait que ce n'est pas facile. Il y a des programmes en place. On ne laisse personne sur le carreau en disant: ''prends ta valise et va-t'en''. Ce n'est pas comme ça que ça fonctionne. Ce sont des gens qui ont été extrêmement loyaux envers l'entreprise pendant des années et qui continuent de l'être. On traite bien nos employés chez Bombardier. Ils sont bien payés et font de l'excellent travail et on est heureux de les avoir avec nous, mais évidemment il faut prendre des décisions difficiles.»

En direct de 15:00 à 18:30
1999
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.