• Accueil
  • Louise Mushikiwabo succède à Michaëlle Jean, «amère et frustrée», selon le président rwandais

Louise Mushikiwabo succède à Michaëlle Jean, «amère et frustrée», selon le président rwandais

Louise Mushikiwabo succède à Michaëlle Jean, «amère et frustrée», selon le président rwandais AP
François Legault, Paul Kagame et Louise Mushikiwabo

EREVAN, Arménie - La Canadienne Michaëlle Jean a échoué vendredi à se faire réélire pour un second mandat à la tête de l'Organisation internationale de la Francophonie, au sommet d'Erevan, en Arménie.

Sans surprise, c'est la ministre des Affaires étrangères du Rwanda, Louise Mushikiwabo, qui lui a été préférée pour prendre les rênes de l'institution.  Il y a eu «consensus pour Louise (Mushikiwabo)», a indiqué le bureau du premier ministre canadien, Justin Trudeau.

La gagnante avait derrière elle la France et de nombreux pays de l'Union africaine (UA). Même les gouvernements du Canada et du Québec s'étaient ralliés à ce qui s'était dessiné comme un consensus inébranlable à l'ouverture du forum multilatéral.

Michaëlle Jean combative jusqu'au bout

L'ancienne gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, n'aura jamais baissé les bras, en dépit du fait que le gouvernement Trudeau lui avait signalé qu'elle devrait se rendre à l'évidence et retirer ses billes.

Combative, Michaëlle Jean a maintenu sa candidature jusqu'à la toute fin, allant jusqu'à servir, jeudi, une sérieuse mise en garde aux pays membres de l'OIF, les enjoignant à bien réfléchir avant de donner les commandes de l'OIF à la Rwandaise.

Dans un discours livré en séance plénière, elle a voulu les dissuader de céder aux «petits arrangements entre États» et demandé s'il fallait «accepter que la démocratie, les droits et les libertés, soient réduits à de simples mots» vidés de sens «au nom de la realpolitik».

Le gouvernement de Kigali, dont Louise Mushikiwabo est la numéro deux, a plusieurs fois été accusé par divers groupes humanitaires de bafouer les droits démocratiques et la liberté de presse.

Le français, langue seconde au Rwanda

C'est sans compter qu'en 2010, le français a été remplacé par l'anglais à titre de langue officielle nationale au Rwanda, notamment dans le cursus d'enseignement.

Selon des observateurs, un calcul géopolitique est entré en ligne de compte dans la décision d'Ottawa: en choisissant de se ranger dans le camp africain, le gouvernement Trudeau songerait aux votes de l'Afrique dans sa quête d'un siège au Conseil de sécurité, en 2020.

Les pays africains composent la vaste majorité des 54 États et gouvernements membres de l'OIF. Aux Nations unies, ils représentent plus du quart des pays membres.

Il y avait aussi la relation avec le président français Emmanuel Macron à considérer.

Le locataire de l'Élysée cherche à rétablir la sphère d'influence de son pays en Afrique et, dans son discours de jeudi, il a insisté sur le fait que l'avenir de la francophonie passe par l'Afrique.

Il a aussi souligné à gros traits, dans cette allocution-fleuve de plus de 40 minutes, son appréciation de certaines initiatives canadiennes en matière de promotion de la langue.

Kagame s'en prend à Michaëlle Jean

Par ailleurs, le président rwandais Paul Kagame s'en est durement pris à Michaëlle Jean, aujourd'hui, l'accusant d'être «amère et frustrée» pour la façon dont la Canadienne s'en est prise à son pays dans son discours de jeudi.

En entrevue avec La Presse canadienne sur le site du sommet d'Erevan, en Arménie, il a suggéré que la secrétaire générale sortante a agi de la sorte, car elle n'arrive pas à accepter qu'une autre personne qu'elle puisse mener les destinées de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Le président Kagame, accusé par plusieurs organisations humanitaires de bafouer les droits démocratiques, a soutenu que tout ce que l'ancienne gouverneure générale du Canada a laissé entendre sur le non-respect des droits de la personne dans son pays était erroné et plaidé que le Rwanda se remettait d'une période extrêmement difficile de son histoire.

Il a aussi nié que son pays a abandonné le français au profit de l'anglais comme langue officielle et d'enseignement. Selon lui, c'était plutôt un «ajout» qui a été fait.

En direct de 19:00 à 22:00
2359
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.