nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • EXCLUSIF / La construction de 8 nouvelles succursales de la SQDC est stoppée

EXCLUSIF / La construction de 8 nouvelles succursales de la SQDC est stoppée

EXCLUSIF / La construction de 8 nouvelles succursales de la SQDC est stoppée SQDC

L'élection d'un gouvernement de la CAQ chamboule les plans de la Société québécoise du cannabis (SQDC).

Cogeco Nouvelles a appris que la construction de huit nouvelles succursales a été mise sur la glace depuis quelques jours en raison de la forte possibilité que François Legault modifie les règles entourant l'emplacement des bâtiments où sera vendu le cannabis. 

Ces succursales devaient voir le jour d'ici la fin du mois de novembre. 

Comme l'a expliqué le journaliste de Cogeco Nouvelles, Philippe Bonneville, en entrevue avec Bernard Drainville, la règle actuelle prévoit une distance minimale de 250 mètres entre les écoles primaires et secondaires et les lieux de vente de cannabis. 

«Depuis la semaine passée, on a mis un frein à démarrer ou à finaliser la construction des magasins qui sont en marche pour arriver à plus de 12 parce qu'on attend de voir la nouvelle législation (de la CAQ). On est plutôt prudent parce qu'on ne sait pas jusqu'à quel point ils vont modifier la distance entre les écoles, les établissements scolaires... Ils veulent peut-être aussi ajouter les cégeps et universités. On est un peu dans le brouillard pour l'instant. On va être sage pour l'instant, on va prendre un petit temps d'arrêt avant de passer sur des sites qu'on a présentement ciblés» 

«Pourquoi investir dans des succursales sans savoir si on pourra les maintenir en place? On aime mieux attendre de voir ce que le nouveau gouvernement va proposer»

Par contre, les 12 succursales déjà annoncées ouvriront tel que prévu le 17 octobre prochain. 

La CAQ s'explique

Appelé à commenter la nouvelle, Simon Jolin-Barrette, député de Borduas et porte-parole de la transition gouvernementale, a tenu à rappeler la position de la CAQ en matière de consommation et d'achat de cannabis.

«Le plan de la CAQ a toujours été très clair. C’est le même plan qu’on défend depuis un an. On souhaite interdire la consommation (de cannabis) dans les lieux publics. On souhaite augmenter l’âge à 21 ans pour l’achat et la consommation, qu’il n’y ait pas de succursales de la SQDC dans les corridors scolaires et qu’on ait une distance minimale appropriée. Car on a vu cet été que la SQDC veut ouvrir une succursale de vente de cannabis à proximité du cégep de Sainte-Foy et de l’Université Laval. Il faut s’assurer que les succursales de la SQDC ne soient pas à proximité des établissements d’enseignement et ça inclut le primaire, le secondaire, le cégep et les universités».   

«Le message qu'on veut envoyer, c'est qu'on ne doit pas, en tant que société, banaliser la consommation de cannabis et lorsque j'étais en commission parlementaire, j'avais informé la ministre titulaire libérale, madame (Lucie) Charlebois qu'il y avait des incohérences dsans son projet de loi et ils ne nous ont pas écoutés. Il y a donc des correctifs et des trous à combler dans la loi et c'est ce qu'on va faire»

Le député de Borduas a indiqué qu'il appréciait la décision de la SQDC de mettre sur la glace la construction de nouvelles succursales afin de permettre au premier ministre désigné, François Legault, de nommer son Conseil des ministres et de modifier la loi. 

«C’est judicieux la décision de M. Brunet de limiter les coûts au maximum le temps qu’on termine la phase de transition et qu’il y ait un ministre qui soit saisi du dossier pour mettre de l’avant les orientations de la CAQ dans le cadre d’un projet de loi. La population nous a élus avec un mandat fort, notamment d’avoir une approche restrictive en matière de vente de cannabis et on entend bien respecter notre promesse. On a juste besoin de temps, au cours des prochaines semaines, pour modifier la loi et il y a un processus législatif à respecter. On ne veut pas aller plus vite que l’Assemblée nationale. Mais c'est un dossier prioritaire à régler très rapidement»

En direct de 05:30 à 10:00
1389
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.