• Accueil
  • La CAQ entend libérer 50 000 places en garderie grâce à la maternelle à 4 ans

La CAQ entend libérer 50 000 places en garderie grâce à la maternelle à 4 ans

La CAQ entend libérer 50 000 places en garderie grâce à la maternelle à 4 ans
François Legault
La Presse Canadienne

BOUCHERVILLE, Qc _ La Coalition avenir Québec (CAQ) croit qu'en instaurant la prématernelle 4 ans pour tous les enfants du Québec, elle pourra libérer 50 000 places dans les garderies à contribution réduite.

Samedi, lors d'un rassemblement partisan à Boucherville, le chef caquiste, François Legault, a exposé son plan pour offrir la prématernelle universelle à 4 ans, qui ne serait toutefois pas obligatoire.

Selon lui, il est nécessaire d'intervenir tôt auprès des enfants «pour leur permettre de se développer à leur plein potentiel et d'éviter un décrochage futur».

Mais la CAQ estime que cette mesure lui permettra aussi de libérer 50 000 places dans les garderies à contribution réduite, qui ont en ce moment de longues listes d'attente.

«On pense que c'est une pierre, deux coups», a lancé M. Legault en point de presse au Jour 3 de la campagne électorale. On va pouvoir avoir des prématernelles 4 ans pour tout le monde (...) puis ça va permettre de libérer des places dans les garderies pour les moins de 4 ans."

Il assure avoir déjà entamé des discussions avec l'Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) afin de pouvoir proposer une formation universitaire «pont» de deux ou trois ans aux techniciens en service de garde qui voudraient aller enseigner dans les écoles.

La CAQ évalue le coût récurrent de cette mesure à 311 millions $.

Elle promet de détailler les dépenses en immobilisations nécessaires pour la construction de nouvelles classes à une date ultérieure, dans son très attendu cadre financier.

À titre comparatif, le gouvernement libéral de Philippe Couillard, lui, a plutôt décidé de concentrer ses efforts sur les milieux défavorisés, où il prévoit l'ajout de 111 classes de prématernelles 4 ans cette année, pour un total de 400. S'il est réélu, il offrira à tous les enfants de 4 ans des services de garde gratuits.

Pas question pour M. Couillard de déployer rapidement la prématernelle 4 ans dans toutes les commissions scolaires du Québec.

«C'est 2 milliards $ d'immobilisations pour des locaux qui souvent n'existent pas et 600 millions $ pour le fonctionnement, l'embauche de nouveaux enseignants, alors qu'on a déjà de la misère à trouver les 3000 qu'on essaie de rentrer dans le réseau», a-t-il argué, samedi.

François Legault a par ailleurs réitéré son intention d'abolir ce qu'il qualifie de «taxe famille», soit l'augmentation des frais de garde imposée par le gouvernement libéral. Il estime ainsi pouvoir remettre 160 millions $ dans «les poches des Québécois».

«On ne peut pas se fier à la parole de M. Couillard, a-t-il tonné devant environ 400 militants. (Il) a infligé aux parents un choc fiscal; maintenant les parents peuvent infliger à M. Couillard un choc électoral!»

Montréal bien représentée?

M. Legault croit que son approche intéressera tous les Québécois, y compris les Montréalais. Il répondait ainsi aux attaques du Parti québécois (PQ), qui prétend que les Montréalais seraient mal représentés par un gouvernement de la CAQ.

L'élection d'un gouvernement caquiste ne serait pas une bonne nouvelle pour les Montréalais, qui seraient sous-représentés au conseil des ministres, a affirmé le chef péquiste, Jean-François Lisée.

«Moi, je suis confiant qu'on va avoir plus de députés à Montréal que le PQ le 1er octobre au soir, a rétorqué M. Legault. On suit comme tout le monde les sondages, on écoute nos candidats qui sont sur le terrain tous les jours.»

Il promet le prolongement de la ligne bleue ainsi que la mise sur pied d'un tramway, qui ferait la navette entre l'est de Montréal et le centre-ville. Il rejette toutefois le projet de «ligne rose» de la mairesse Valérie Plante.

François Legault est surtout convaincu que ses engagements en matière de santé, d'éducation et d'économie plairont et assureront sa victoire le 1er octobre.

«Les gens de Montréal veulent des prématernelles 4 ans, les gens de Montréal veulent un médecin de famille qui est disponible lorsqu'ils sont malades, les gens de Montréal veulent qu'on créé des emplois mieux payés, qu'on réduise les taxes et les tarifs», a-t-il illustré.

La caravane caquiste continuera de sillonner la grande région de Montréal pour un troisième jour d'affilée, dimanche. Après s'être arrêtée à Valleyfield, à Châteauguay, à Huntingdon, à Saint-Amable et à Boucherville, elle mènera une opération charme sur la Rive-Nord, où elle espère faire plusieurs gains.

Quart de nuit
En direct de 00:00 à 03:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.