• Accueil
  • Conflit canado-saoudien: Riyad fera-t-elle pression sur ses alliés?

Conflit canado-saoudien: Riyad fera-t-elle pression sur ses alliés?

Conflit canado-saoudien: Riyad fera-t-elle pression sur ses alliés?Photo: The Associated Press
Tensions entre l'Arabie saoudite et le Canada : quels sont les impacts des nouvelles sanctions?

Tensions entre l'Arabie saoudite et le Canada : quels sont les impacts des nouvelles sanctions?

Détails

Avec Mathieu Beaumont Dans Puisqu'il faut se lever

L'Arabie saoudite a fait monter la pression sur le gouvernement Trudeau mercredi avec l'annonce de nouvelles sanctions économiques.

L’ancien diplomate et professeur à l’École supérieure d’affaires publiques et internationales (ESAPI) de l’Université d’Ottawa, Ferry De Kerckhove, était en entrevue avec Mathieu Beaumont ce matin sur nos ondes.

Il soutient que ce n’est pas la première fois que le Canada se met de l’avant pour défendre les droits et libertés et que la vente des blindés qui a été vivement critiquée, dans le contexte de l’utilisation de ces véhicules, avait déjà miné la relation entre les deux pays.

Le Canada se retrouve donc malheureusement  isolé et les conséquences économiques sont plutôt réelles aux yeux du professeur.

Il s’inquiète que l’Arabie saoudite puisse faire pression sur les Émirats arabes unis et que le pays emboîte ensuite le pas avec des pressions canadiennes. Cette situation serait particulièrement douloureuse pour le Canada étant donné les liens économiques plus étroits avec les Émirats arabes unis.

Il juge qu’il est évident que le Canada ne s’excusera pas et il ne doit pas le faire non plus. L’ancien diplomate s’attend à ce que la crise prenne d’ailleurs un certain temps à se régler.

Maintien des ventes de pétrole au Canada malgré le conflit

Le ministre saoudien de l'Énergie, de son côté, affirme que le conflit diplomatique qui oppose son pays au Canada ne nuira pas aux exportations pétrolières vers le territoire canadien.

L'agence de presse officielle Saudi Press cite jeudi le ministre Khalid al-Falih qui affirme que les ventes de pétrole saoudien aux clients canadiens ne peuvent pas être soumises à des circonstances politiques.

Bien que le Canada soit lui-même un important producteur de pétrole, il importe environ 10% de son or noir de l'Arabie saoudite. La valeur annuelle des échanges bilatéraux entre les deux pays s'élève à environ 3 milliards $ US.

Les amateurs de sports
En direct de 20:00 à 00:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.