• Accueil
  • «Pour franciser du monde, c’est mieux qu’ils vivent dans un milieu majoritairement francophone» - Pierre Curzi

«Pour franciser du monde, c’est mieux qu’ils vivent dans un milieu majoritairement francophone» - Pierre Curzi

«Pour franciser du monde, c’est mieux qu’ils vivent dans un milieu majoritairement francophone» - Pierre Curzi Pexels.com

Au lendemain du dévoilement des propositions du Parti québécois en matière d’immigration, les chroniqueurs Pierre Curzi et Mario Dumont ont plutôt bien accueilli les résolutions du PQ.

Mardi, le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a présenté les propositions de son parti en matière d’accueil des nouveaux arrivants.

En plus de vouloir sélectionner des immigrants qui ont une connaissance minimale du français, le PQ voudrait qu’un immigrant sur quatre s’installe en région.

«Ce sont des propositions très logiques. Et elles ne sont pas neuves, il y a longtemps qu’on se dit que ça n’a pas de bon sens que 90% des immigrants s’installent à Montréal», a affirmé Pierre Curzi.

Selon le «commissaire» de l’émission Puisqu’il faut se lever, il y a trois raisons qui font que cette proposition est pertinente.

«Premièrement, il y a maintenant des emplois en région. Deuxièmement, pour franciser du monde, c’est mieux qu’ils vivent dans un milieu majoritairement francophone. Ce qui est vrai en région et de moins en moins vrai à Montréal. Et finalement, si tu veux réussir une intégration rapide, c’est plus facile quand tu n’es pas au sein d’une communauté d’immigrants. »

«Il y a un débat qui risque d’être très enflammé sur l’immigration en campagne électorale. Mais en ce qui concerne l’immigration, les partis ont des points en commun dans leur programme», a pour sa part indiqué Mario Dumont.

Rock en liberté

Rock en liberté

avec Jeffrey Subranni

En direct de 11:00 à 18:00
1327
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.