• Accueil
  • George Floyd | «L’arrestation était banale, mais les policiers ont complètement perdu le contrôle»

George Floyd | «L’arrestation était banale, mais les policiers ont complètement perdu le contrôle»

George Floyd | «L’arrestation était banale, mais les policiers ont complètement perdu le contrôle»Photo : The Associated Press (montage visuel : 98.5)
Ce policier de Minneapolis a été meurtre au troisième degré à l'endroit de George Floyd.

À l’instar de plusieurs citoyens de villes américaines, des milliers de personnes se sont rassemblées dans les rues de Toronto pour protester contre le racisme. Au Canada, la plupart des manifestants ont été pacifiques. Or, ce n’est pas le cas aux États-Unis. Selon l’ancien policier du Service de police de la Ville de Montréal, Guy Ryan, des émeutiers se présentent presque toujours dans ces manifestations, malheureusement.

Certes, la participation de certains casseurs est déplorable. Et il est du devoir des policiers de les arrêter.

Mais, de l'avis de Guy Ryan, toute cette colère est nourrie en raison d'une action inacceptable du policier américain à l'endroit de George Floyd. 

Mort de George Floyd, analyse de Guy Ryan, ancien inspecteur du SPVM

10:09

«La situation est hors contrôle dans plusieurs villes américaines. Je vois que la plupart des groupes d’intervention policiers ont dû demander de l’aide de la Garde nationale. Tout le monde est mis à contribution pour circonscrire ces émeutes. Je vois des policiers se faire tabasser... Cela dit, je comprends cette tension sociale énorme aux États-Unis.»

«À la base, l’arrestation était banale. Elle aurait dû se régler en trente secondes. Les policiers n’avaient qu’à mettre George Floyd dans un véhicule de police, sans appui physique sur lui. Ils ont complètement perdu le contrôle de la situation. Malheureusement, ils n’ont pas été aidés par leur président [qui a envenimé la situation]. Je n’aime pas comment il provoque les réactions extrêmes. C’est désolant ce qu’on voit en ce moment [à la gouvernance des États-Unis]. À Montréal, ce n’est pas la même tension. Mais, il y a aussi des casseurs. Certains veulent briser des vitres…»

Rappelons qu’un policier du Minnesota fait maintenant face à une accusation de meurtre au troisième degré et d'homicide involontaire à l'égard de George Floyd, Afro-Américain qui cherchait à respirer pendant qu’un agent appuyait sur son cou avec un genou.

En effet, Derek Chauvin a été arrêté et placé en détention.

Regis Korchinski-Paquet et les autres

Cela dit, des gens des communautés culturelles sont régulièrement ciblés par certains policiers, sans raison valable.

C’est le cas de Regis Korchinski-Paquet, qui est tombée du balcon d'un appartement du 24e étage d’un édifice torontois, à la suite d’une intervention policière chez elle, mercredi. 

Plusieurs manifestants torontois ont d’ailleurs fait référence à cette jeune femme noire, samedi.

Plusieurs ont scandé «Black Lives Matter».

Parmi ces manifestants, des personnes ont aussi indiqué leur profond désaccord à l’endroit de l’intervention policière à Minneapolis, qui a mené au décès de George Floyd.

Ce drame nourrit la colère de nombreux Américains depuis cinq jours.

Manif à Montréal

Notons qu'une manifestion est prévue à Montréal, dimanche, dès 17h, devant le quartier général du Service de police de la Ville de Montréal.

Elle a pour but de protester contre le racisme.  

En direct de 03:00 à 04:30
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.