12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • «C’est la campagne la plus déprimante de toute ma vie» - Patrick Lagacé

«C’est la campagne la plus déprimante de toute ma vie» - Patrick Lagacé

«C’est la campagne la plus déprimante de toute ma vie» - Patrick Lagacé

Alors que la campagne électorale fédérale bat son plein, Patrick Lagacé admet en toute sincérité ne pas être bien enthousiasmé par celle-ci.

Patrick Lagacé a profité de sa minute éditoriale pour s’exprimer au sujet de la présente campagne électorale fédérale.

Selon lui, nous sommes bien plus en présence d’un concours de popularité et d’insultes que d’un réel débat d’idées.

 

«Je pense que la campagne fédérale actuelle, c’est la campagne la plus déprimante de toute ma vie. Déjà au fédéral, les enjeux sont plus loin de la vie quotidienne des gens qui est plus la responsabilité des provinces. Les écoles, les hôpitaux, les CHSLD, les garderies, les routes, tout ça, c’est provincial. Et quel est le grand enjeu de société dans cette campagne au-delà des slogans? Sincèrement, je ne le sais pas»

«Je vois un concours d’insultes entre plusieurs des chefs. Je vois un dépotoir de distractions qui ne disent pas grand-chose sur l’avenir du Canada»

Que ce soit les photos de «Black Face» de Justin Trudeau ou le droit d’Andrew Scheer de travailler comme agent d’assurance, voilà des distractions que les chefs perdent énormément de temps à commenter.   

Quant aux débats des chefs, ils sont bien plus des concours de popularité que la présentation de réelles politiques qui peuvent améliorer la qualité de vie des Canadiens.

«C’est un concours d’insultes, de demi-vérités, d’indignation à cinq cents, un exercice cacophonique à souhait. On n’a pas appris grand-chose. Je soupçonne que cette campagne tourne à vide parce qu’au fond, les partis principaux – conservateurs et libéraux - ont somme toute des différences assez minimes pour la moyenne des ours»

«Votre vie comme Canadiens est-elle si différente d’il y a quatre ans et demi quand Stephen Harper était premier ministre?»

«Heureusement, cette campagne va finir dans 12 jours»

En direct de 00:00 à 03:00
2130
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.