• Accueil
  • Aide médicale à mourir : «Un jugement historique de Christine Baudouin»

Aide médicale à mourir : «Un jugement historique de Christine Baudouin»

Aide médicale à mourir : «Un jugement historique de Christine Baudouin»Photo: 98,5 FM

Dans son édito de jeudi, Patrick Lagacé estime que la décision de la juge Christine Baudouin est d’une grande importance pour le système judiciaire québécois.

La juge de la Cour supérieure du Québec a accueilli la demande de Nicole Gladu et Jean Truchon, deux Québécois atteints de maladies dégénératives incurables qui contestaient les lois ayant mené à un refus de leurs demandes d'aide médicale à mourir.

L'édito de Patrick : l'aide médicale à mourir

5:09

«Elle a aboli le critère de la mort raisonnablement prévisible. […] Bien des gens étaient exclus de l’aide médicale à mourir. Elle a changé tout ça. Elle a réécrit le droit. C’est un jugement historique, qui vient corriger une erreur épouvantable du gouvernement fédéral. […] Le critère de la mort raisonnablement prévisible est ésotérique… C’était écrit dans le ciel qu’il y aurait des contestations. […] J’ai vu mes deux parents mourir du cancer. J'ai vu mon père et ma mère dépérir et s’affaiblir. Je ne sais pas s’ils auraient choisi l’aide à mourir à cette époque, mais ils auraient certainement aimé avoir cette option, cette liberté…»

Selon Patrick Lagacé, la juge Baudouin a ainsi rejeté l'idée que l'aide médicale à mourir équivaut au suicide.

 

En direct de à
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.