• Accueil
  • C'est à Montréal qu'il est le plus difficile d'obtenir l'aide médicale à mourir

C'est à Montréal qu'il est le plus difficile d'obtenir l'aide médicale à mourir

C'est à Montréal qu'il est le plus difficile d'obtenir l'aide médicale à mourir
Jung Getty / Moment / Getty Images

Deux Québécois, Nicole Gladu et Jean Truchon, ont eu gain de cause en cour après avoir contesté des critères des régimes québécois et canadien de l'aide médicale à mourir.

Ce jugement a relancé le débat sur l'accessibilité de ces soins, particulièrement à Montréal.

C'est une partie du problème que soulignait le Dr George L'Espérance, président de l'Association québécoise pour le droit de mourir dans la dignité, jeudi matin, au micro de Paul Arcand.

«Le problème, il est à Montréal essentiellement. Il y a un aspect dogmatique et un aspect religieux tant au CUSM qu'au CHUM. On met des bâtons dans les roues de patients qui auraient droit en toute humanité à ce dernier soin qui est légal, moral et éthique.»   

À ce même propos, Paul Arcand s'est entretenu avec la porte-parole en la matière au Parti québécois, Véronique Hivon, une des personnalités politiques qui avaient mené le combat pour favoriser l'accessibilité de l'aide légale à mourir.

0:00
7:40
0:00
9:18
L'effet Normandeau
En direct de 10:00 à 12:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.