12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Erreurs médicales: «Le taux d’erreurs ici n’est pas plus élevé qu’ailleurs» -Luc Ferrandez

Erreurs médicales: «Le taux d’erreurs ici n’est pas plus élevé qu’ailleurs» -Luc Ferrandez

Erreurs médicales: «Le taux d’erreurs ici n’est pas plus élevé qu’ailleurs» -Luc FerrandezGetty Images/Moment/ Jasmin Merdan

12:38

L'hôpital des erreurs. Katia Gagnon est avec nous.

Le dossier de La Presse concernant les erreurs médicales graves dénombrées dans le système de santé québécois, dont plusieurs ont affecté des personnes âgées, a fortement interpellé les commissaires Alexandre Taillefer et Luc Ferrandez.   

Cette série d’articles publiés par les journalistes Katia Gagnon et Fanny Lévesque dans le quotidien La Presse en a ébranlé plus d’un.

Paul Arcand a demandé à ses commissaires lundi matin si on pouvait se fier au système de santé pour s’occuper de nos aînés?

«Quand on lit les cas révélés par La Presse, c’est sûr qu’on a une montée de colère. Mais il faut se rendre compte que le taux d’erreurs ici n’est pas plus élevé qu’ailleurs. C’est 6 à 7% d’erreurs. Et c’est entre 4 et 12 (erreurs mortelles) par millions de personnes. Il y a des constances : plus tu vieillis, plus il y a des erreurs. Avec l’âge, il n’y a pas qu’un diagnostic, il peut y en avoir plusieurs. Donc, le taux (d’erreurs médicales) triple pour les personnes âgées.»

Urgence démographique

Pour Alexandre Taillefer, le Québec devra faire face à une situation démographique sans précédent et il ne semble pas s’y préparer convenablement.

«Dans les 15 prochaines années, il va y avoir une croissance phénoménale du nombre des personnes âgées et donc, des enjeux médicaux reliés. Cette statistique me donne froid dans le dos : actuellement, il y a environ 2000 centenaires au Québec. Dans 15 ans, il y en aura 32 000. C’est 16 fois plus de centenaires. Et pour les 90 ans et +, ils seront environ 125 000.»  

«Quand on sait aujourd’hui qu’on travaille sur 2000 nouvelles places en CHSLD. On en a 42 000. Que va-t-on faire avec tous ces ultras vieux, âgés de 85 ans et plus? Aujourd’hui, le système n’est pas mis en branle pour pouvoir accueillir ce changement démographique. La pénurie de main d’œuvre, la pénurie de places et ce sont des gens qui ont cotisé toute leur vie et qui ont le droit à des services de santé de qualité.»

En direct de 20:30 à 00:00
2134
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.