• Accueil
  • «Pas un mot à la famille Duceppe»: Paul Arcand n'en revient pas des «mensonges de la résidence de luxe»

«Pas un mot à la famille Duceppe»: Paul Arcand n'en revient pas des «mensonges de la résidence de luxe»

«Pas un mot à la famille Duceppe»: Paul Arcand n'en revient pas des «mensonges de la résidence de luxe»

Madame Hélène Rowley Hotte Duceppe est décédée d'hypothermie le 20 janvier dernier et le décès de la mère de l'ex-politicien Gilles Duceppe aurait pu être évité, selon le rapport de la coroner.

La dame âgée de 93 ans en bonne santé est décédée à l'extérieur de la Résidence Lux Gouverneur, à Montréal. Pendant six longues heures, elle a tenté de survivre, comme en témoignent les bandes vidéo.

«J'ai lu le rapport, c'est épouvantable. Il n'y a pas d'autre mot... Des caméras de surveillance que personne ne regarde, un système de portes qui fait que tu t'embarres à l'extérieur et que tu ne peux pas rentrer, un décompte qui n'a pas été fait... et les mensonges de la résidence de luxe.» 

 

L'avocat de la famille a indiqué que des poursuites étaient envisagées contre la résidence pour aînés.

 

«On te charge la totale, on vend aux personnes âgées et à leurs familles le confort et la sécurité... Tu t'imagines que ça arrive à ta mère ou à quelqu'un que tu connais. Ça n'a pas de bon sens ce qui est arrivé. La famille Duceppe est d'une dignité... On a vu la série de demi-vérités de la résidence, dont le seul objectif est de protéger son image et de se protéger contre d'éventuelles poursuites. Pas un mot à la famille Duceppe!»

2024
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.