• Accueil
  • Le temps supplémentaire obligatoire: le ras-le-bol des infirmières

Le temps supplémentaire obligatoire: le ras-le-bol des infirmières

Le temps supplémentaire obligatoire: le ras-le-bol des infirmièresiStock / VILevi

Les infirmières refuseront de faire du temps supplémentaire obligatoire, lundi, sauf pour les situations urgentes et exceptionnelles, en raison d'une ordonnance du Tribunal administratif du travail tombée vendredi.

Cette journée de mobilisation vise à dénoncer une situation qui est devenue la norme.

 

Au micro de Paul Arcand lundi matin, la présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ, Nancy Bédard a fait valoir que la façon de gérer le temps des infirmières crée un cercle vicieux.

«Les professionnels en soins partent à leur retraite beaucoup plus rapidement. Ils ont 55 ans et ils comptent les jours pour partir à leur retraite ou les professionnels en soins disent: moi, finalement, je n'ai pas le goût de continuer dans cette carrière. C'est tout un cercle vicieux qu'il faut briser.»

1247
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.