nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Reportage du 98,5 FM | Le danger guette toujours Mossoul, en Irak

Reportage du 98,5 FM | Le danger guette toujours Mossoul, en Irak

Reportage du 98,5 FM | Le danger guette toujours Mossoul, en Irak Photo: archives The Associated Press
Un soldat américains de la coalition internationale, à Mossoul, en Irak

Le quartier de Maidan, situé dans la ville de Mossoul, en Irak, est l’un des derniers quartiers repris aux mains de Daesh (État islamique) par les forces irakiennes et la coalition internationale. Or, les équipes de sécurité sont sur les dents puisque des cellules dormantes de djihadistes sont encore éparses dans la ville.    

Situé au bord du fleuve Tigre, qui traverse la cité, Maidan est rempli d’immeubles de quatre ou cinq étages. Malheureusement, ils sont à peu près tous effondrés.

Selon notre envoyé spécial Fabrice de Pierrebourg, le quartier est un paysage de désolation où se terrent encore des membres de l’État islamique. Parfois, les forces de sécurité obtiennent l’aide de la population locale ou des services de renseignement de la coalition afin de capturer certains d'entre eux.

Le général, qui commande la division responsable de l’assaut ultime sur Mossoul, en juillet 2017, a indiqué a notre corespondant que 34 soldats de Daesh ont notamment été arrêtés depuis l'an dernier. Environ une centaine d’autres auraient été tués. Selon lui, la majorité des djihadistes présents dans la région ont été éliminés. Toutefois, la tension demeure très élevée.

Par ailleurs, 600 femmes étrangères mariées à des combattants de Daesh sont détenues en ce moment par les Kurdes. 

Les Québécois djihadistes en Irak

Selon les statistiques officielles, une centaine de Canadiens, dont une vingtaine de Québécois (es), ont fait un voyage outre-mer afin de soutenir d’une manière ou d’une autre l’État islamique. Que sont devenus ces voyageurs extrémistes, comme les ont qualifiés la Gendarmerie royale et le Service canadien du renseignement de sécurité ?

«Toutes et tous ne combattent pas. Pour le reste, c’est toujours un mystère, a affirmé Fabrice de Pierrebourg. On sait qu’une Montréalaise et un Ontarien sont détenus par les Kurdes en Syrie.

«Une autre Québécoise a été vue à Mossoul à la fin de l’offensive [des forces irakiennes]. On n’a plus aucune nouvelle d’elle, et c’est un cauchemar pour ses parents…»

Les autorités irakiennes sont maintenant très strictes à l’endroit des djihadistes étrangers, y compris les femmes. Souvent, les djihadistes arrêtés risquent la peine de mort, à l’instar de cette Allemande condamnée à mort par pendaison. 

(Avec la collaboration de notre envoyé spécial Fabrice de Pierrebourg) 

Bonsoir les sportifs

Bonsoir les sportifs

avec Jérémie Rainville

En direct de 20:30 à 00:00
1384
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.