nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • La décision de Donald Trump met le feu aux poudres (galerie photos)

La décision de Donald Trump met le feu aux poudres (galerie photos)

La décision de Donald Trump met le feu aux poudres (galerie photos) (AP Photo/Nasser Nasser)

JÉRUSALEM - La décision du président des États-Unis, Donald Trump, de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël a causé jeudi une flambée de violence à travers le Moyen-Orient. 

Des centaines de manifestants palestiniens ont affronté les forces israéliennes en Cisjordanie. Dans la bande de Gaza, des manifestants ont incendié des effigies de M. Trump et du premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou, ainsi que des drapeaux américains et israéliens.

Le leader du Hamas a lancé un appel au soulèvement armé des Palestiniens contre Israël dès vendredi. Le Hamas contrôle le gouvernement de la bande de Gaza. Les États-Unis et l'Union européenne (UE) considèrent qu'il s'agit d'une organisation terroriste.

En Cisjordanie, des foules en colère ont incendié des pneus et lancé des pierres aux forces antiémeute. Dans la ville biblique de Bethléem, les forces de sécurité ont utilisé des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

Des pneus ont aussi été incendiés à Ramallah, le siège du gouvernement palestinien.

Les Palestiniens ont fermé écoles et commerces jeudi, entamant «trois jours de rage» en réplique à la décision de M. Trump. Les responsables palestiniens font état de dizaines de blessés mineurs.

Des centaines d'islamistes ont manifesté dans les grandes villes du Pakistan. Le groupe djihadiste Al-Shaabbab (qui est affilié au groupe armé État islamique) a demandé aux musulmans de prendre les armes en réponse à M. Trump. Les talibans afghans, l'Arabie saoudite et le gouvernement irakien ont dénoncé la décision de Washington. Le groupe libanais Hezbollah a dit que toute possibilité de négociation est maintenant écartée.

En direct de 05:30 à 10:00
1644
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.