• Accueil
  • Extrême droite aux États-Unis | «Ces groupes ont des membres qui font partie des forces militaires et policières»

Extrême droite aux États-Unis | «Ces groupes ont des membres qui font partie des forces militaires et policières»

Extrême droite aux États-Unis | «Ces groupes ont des membres qui font partie des forces militaires et policières»PC
Vers un débordement de violence d'ici l'assermentation du 20 janvier?

9:38

Jusqu'où ira la folie américaine?

12:26

Jusqu'où ira la folie américaine?

Le commentaire de Luc Lavoie.

Détails

Avec Bernard Drainville et Luc Lavoie Dans Drainville PM

À une semaine de l’investiture de Joe Biden à titre de 46e président des États-Unis, les agents en renseignement américain sont sur leur garde, car les groupes d’extrême droite ont bien l’intention d’exprimer leur mécontentement.  

Pour bien comprendre le phénomène de la montée des milices et de l’extrême droite aux États-Unis, Bernard Drainville s’est entretenu avec Frédéric Lemieux, criminologue et directeur du programme de maîtrise sur le renseignement à l'Université de Georgetown.

«Il y a une coordination qui est nationale à travers les groupes d’extrême droite depuis au moins une bonne année. Les groupes ont vraiment commencé à sortir de l’ombre et à se montrer plus agressifs. On l’a vu cet été quand le président a demandé de libérer le Michigan de la tyrannie de sa gouverneure, on a vu que le capitole du Michigan a été pris d’assaut par les milices d’extrême droite. Une douzaine de personnes avaient planifié l’enlèvement et peut-être même l’exécution de la gouverneure. Ils ont été mis en état d’arrestation par le FBI. Donc, on le voyait venir»

«D’après ce qu’on sait, ils préparent quelque chose. Il y a deux dates qui ont été ciblées par ces groupes. Le 17 janvier qui est censé être une grande manifestation nationale armée pour le soutien au second amendement, donc le port des armes à feu. Et il y a la menace d’attaque ciblée ou de manière indiscriminée le 20 janvier, dans les 50 États»

«Il y a quatre ou cinq organisations phares qui existent depuis très longtemps aux États-Unis. On parle des Oath Keepers, des milices du Michigan, les Proud Boys. Et ce qui est alarmant, c'est que ces groupes ont des membres qui font partie des forces militaires et des forces policières. Ces groupes ont infiltré les organisations policières au niveau local, de la police d'État et au niveau fédéral»

Puisqu'il faut se lever
En direct de 05:30 à 10:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.