• Accueil
  • Coronavirus | L'Italie revit le cauchemar de la première vague

Coronavirus | L'Italie revit le cauchemar de la première vague

Coronavirus | L'Italie revit le cauchemar de la première vagueAP
Covid-19 en Italie : Geneviève Rabouin, résidente de Vérone en Italie

9:32

L’Italie est en train de revivre le cauchemar de la première vague de la pandémie.

Le pays qui a été le plus touché lors de la première vague affiche des infections quotidiennes allant de 35 000 à 45 000 cas depuis quelques jours et le nombre de décès dépasse parfois les 700 pertes de vies par jour.

La situation est telle à Naples que des malades en détresse respiratoires sont traités directement dans leur véhicule stationné près de l’urgence en raison du manque de lits dans l’hôpital de Cotugno.

« Ça fait déjà deux semaines que la situation existe à Naples », confirme la Québécoise Geneviève Rabouin, qui réside à Vérone, une ville qui est encore en jaune jaune.

Le Nord de l’Italie a été le plus touché dans la première vague, mais désormais, passablement tout le pays loge à la même enseigne.

« Cette fois, le Sud a été touché aussi et, malheureusement, le Sud a des services de santé qui ne sont pas les mêmes qu’au Nord. Il y a une grande différence par rapport à la qualité des soins, la disponibilité et aussi le matériel technique. Cela dit, la Lombardie, depuis un mois, est très touchée. Le Piémont, aussi. »

Concrètement, comment cela se vit-il au quotidien?

« Ici, en zone jaune, l’école est encore en présentiel, mais pour le secondaire et l’université, c’est l’école à distance. Les bars et les restaurants sont fermés après 18h tous les jours, mais c’est encore ouvert pour l’heure du dîner et le matin, pour les cafés.

« Les magasins à grande surfaces sont fermés le week-end. Mais comme on dit en bon québécois : on est sur le bord de changer… On devrait changer en orange, ça ne sera pas long. »

En direct de 03:00 à 04:30
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.