• Accueil
  • Discours de Donald Trump | «Il faut carrément condamner ce que le président a dit» -Rafael Jacob

Discours de Donald Trump | «Il faut carrément condamner ce que le président a dit» -Rafael Jacob

Discours de Donald Trump | «Il faut carrément condamner ce que le président a dit» -Rafael JacobAP
Valérie Beaudoin et Rafael Jacob commentent le dernier discours de Donald Trump

15:25

Rafael Jacob revient sur le dernier discours du président Trump et de son avenir chez les républicains

9:00

Le discours explosif de Donald Trump en début de soirée jeudi soir aura peut-être mené à l’effet inverse que celui souhaité par le président américain.

En déclarant publiquement que les démocrates voulaient voler l’élection, que les sondeurs étaient à leur solde et que le système électoral américain était corrompu, le président a été désavoué par les propres membres de son parti.

« Au sein du parti républicain à Washington, le président est de plus en plus isolé », note le spécialiste de la politique américaine Rafael Jacob.

« En fait, ce n’est pas compliqué, il n’y a personne qui n’est avec lui. Son propre vice-président (Mike Pence) n’a pas pris la parole pour le défendre, ce qui est assez remarquable et évocateur en soi. Je n’ai pas vu un seul sénateur républicain sortir pour le défendre. »

Le gouverneur républicain du Maryland Larry Hogan a immédiatement désapprouvé les propos du président, tout comme l’ancien sénateur Rick Santorum, désormais analyste à la télévision. 

« On peut se parler durant une demi-heure de tous les tenants et les aboutissants (de ce discours). Qu’est-ce que ça va donner s’il conteste, etc. Je pense qu’il faut s’arrêter juste une seconde pour carrément condamner ce que le président a dit. Parce que dans une démocratie, ce n’est pas comme ça que ça fonctionne.

« Tous les présidents sortants qui ont perdu leur campagne de réélection (Jimmy Carter, George H. W. Bush), ils ont quitté dans la dignité. Ils ont accepté le verdict de l’électorat. C’est la seule chose à faire. »

Pour sa part, Valérie Beaudoin, également membre de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques, note que certains réseaux de télévision, comme MSNBC, iont nterrompu l’allocution de Donald Trump.

NBC News et ABC News ont fait de même quelques minutes plus tard.

« Il est allé vraiment loin. Il a dit que si on comptait les votes légaux, il gagnait l’élection.

 

« Mais au-delà des bulletins de vote que le président Trump n’accepte pas, on est encore en train de compter des bulletins de vote qui sont arrivés dans les délais. C’est malhonnête et ça fait mauvais perdant. »

Les amateurs de sports week-end
En direct de 12:00 à 14:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.