• Accueil
  • Un enseignant décapité lors d'une attaque | «L'atmosphère est très sombre en France»

Un enseignant décapité lors d'une attaque | «L'atmosphère est très sombre en France»

Un enseignant décapité lors d'une attaque | «L'atmosphère est très sombre en France»Photo: The Associated Press
Quelques étudiants rendent hommage au professeur assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, village situé au nord-ouest de Paris.
Un prof d’histoire décapité au nord de Paris: il avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves.

6:53

Un prof d’histoire décapité au nord de Paris: il avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves.

 

-Fabrice De Pierrebourg, collaborateur au 98,5fm

Détails

Un homme a été décapité, vendredi, en France, son agresseur étant tombé sous les balles des forces policières dans ce qui ressemble à un attentat terroriste.

Le corps de la victime, un enseignant âgé de 48 ans, a été retrouvé à Conflans Sainte-Honorine, dans les Yvelines.

Mort d'un enseignant en région parisienne : Laurence Haim, correspondante en France

6:03

«L'atmosphère est très sombre en France, en ce samedi. Les gens sont horrifiés. J'ai couvert de nombreux événements tragiques, dans les attentats de Charlie Hebdo, mais cette fois l'ambiance est terrible. Le pays est en état de choc. C'est un acte de barbarie.»

La journaliste a rappelé que le procès de Charlie Hebdo est commencé depuis un peu plus d'un mois. 

Le contexte

Le journaliste d’enquête, Fabrice de Pierrebourg, a expliqué le contexte sur les ondes du 98.5, le jour du terrible événement.

« Le parquet anti-terroriste a été saisi de l’enquête. On a appris que la victime était un enseignant en histoire dans un collège. Il aurait montré des caricatures de Charlie Hebdo dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression. Les policiers se demandent si ce n’est pas le motif.»

« Il y a de très forts soupçons que ça soit une attaque motivée », a-t-il ajouté.

La plus récente attaque terroriste à l'arme blanche en France est survenue le 25 septembre, à Paris, devant les anciens bureaux de Charlie Hebdo.

En direct de à
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.