• Accueil
  • Chaos à Beyrouth | «Les gens cherchent des proches disparus ou du logement»

Chaos à Beyrouth | «Les gens cherchent des proches disparus ou du logement»

Chaos à Beyrouth | «Les gens cherchent des proches disparus ou du logement»Photo: The Associated Press
Comment s'organise l'aide humanitaire au Liban?

10:52

Comment s'organise l'aide humanitaire au Liban?

Témoignage de Violaine Des Rosiers, travailleuse humanitaire qui est à Beyrouth. 

Détails
Explosions à Beyrouth: pendant qu’on cherche encore des survivants, le président français Emmanuel Macron se rend sur place - Clotilde Bigot, journaliste à Beyrouth

7:05

À la suite des terribles explosions survenues à Beyrouth, mardi, des équipes recueillent des informations auprès des hôpitaux pour préparer la réhabilitation et répondre aux besoins psychosociaux. Ailleurs dans la ville, des gens nettoient, cherchent des proches disparus ou encore un logement.

Les bureaux de Humanité et Inclusion font notamment partie de la zone touchée : les fenêtres des  bureaux de l’organisation ont éclaté durant les déflagrations.

Caroline Duconseille, qui travaille pour humanité et Inclusion, était à Beyrouth lors de ces explosions.

«Nos bureaux ont été soufflés. Heureusement, personne n’y était durant les explosions. De nombreux immeubles et résidences ont aussi été endommagés. En ce moment, les gens brisent les restes de vitre aux fenêtres cassées par les explosions. De nombreuses personnes balayent également les rues et nettoient les débris. D’autres personnes cherchent du logement. La Croix-Rouge a installé des tentes. Certains ont quitté la ville… Plusieurs cherchent aussi des proches ou des membres de leur famille, qui sont disparus.»

Causes et effets

Les explosions catastrophiques ont causé au moins 137 morts et 5000 blessés.

La dernière d’une série d’explosions a ravagé la ville sur environ cinq kilomètres de circonférence.

Environ 300 000 personnes sont désormais sans domicile.

Ces explosions auraient été causées par un feu dans 2 700 tonnes de nitrate d’ammonium entreposées dans un immeuble portuaire assez mal entretenu.

Emmanuel Macron

Le président de la France a été le premier dirigeant politique étranger à se rendre au coeur de la dévastation à Beyrouth, jeudi matin.

La capitale du Liban a été défigurée avant-hier par des explosions meurtrières qui ont fait au moins 137 morts, quelque 5000 blessés et des dégâts matériels considérables. 

En direct de 19:00 à 22:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.