12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Procédure de destitution contre Trump | Le procès commencera mardi

Procédure de destitution contre Trump | Le procès commencera mardi

Procédure de destitution contre Trump | Le procès commencera mardiPhoto : Noam Galai/WireImage
Le président américain Donald Trump

Les avocats de Donald Trump ont présenté samedi leur ligne de défense, à l'approche du début, mardi, des débats au procès en destitution du président des États-Unis.

Dans une première « réponse » écrite à l'acte d'accusation, les avocats du milliardaire républicain estiment qu'il s'agit d'«une tentative illégale de renverser les résultats de l'élection de 2016 et d'interférer avec l'élection de 2020». 

Le jury de ce procès tenu au Sénat sera formé de 100 sénateurs. Les sénateurs (53 républicains, 45 démocrates et 2 indépendants alliés des démocrates) détermineront si le président s'est rendu coupable des deux chefs d'accusation qui ont été retenus contre lui : abus de pouvoir et entrave au travail à la justice.

«C'est là qu'on va décider si Trump sera destitué. On sait toutefois que les sénateurs qui forment le jury sont majoritairement d'allégence républicaine. Bien entendu, ils se doivent d'être impartiaux, en théorie du moins. [...] On sait que des républicains devraient normalement briser les rangs et voter avec les démocrates, dont Suzanne Collins du Maine, qui aimerait entendre des témoins» 

Le leader de la majorité républicaine du Sénat, Mitch McConnell, a pourtant lui-même reconnu en décembre qu'il ne serait pas un juré impartial.

Les autres présidents américains

Trump est accusé d'avoir abusé de son pouvoir en réclamant du gouvernement ukrainien qu'il enquête sur son adversaire démocrate Joe Biden, bien placé pour l'affronter lors de l’élection présidentielle américaine qui aura lieu en novembre.

Il est également accusé d'avoir fait entrave à l'enquête menée par la Chambre des représentants.

Donald Trump est le quatrième président de l'histoire des États-Unis à faire face à une telle procédure de destitution.

La première procédure de destitution fut engagée contre le président Andrew Johnson en 1868. La seconde fut engagée contre le président Richard Nixon, en 1974. Ce dernier a finalement démissionné. Enfin, la dernière remonte à la présidence de Bill Clinton, qui a été acquitté par le jury de sénateurs. 

Ainsi, Trump est le troisième de toute l'histoire des États-Unis à subir un procès pour destitution. 

Il a été officiellement accusé le 18 décembre d'abus de pouvoir et d'entrave au travail du Congrès.

En direct de 20:30 à 00:00
2332
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.