• Accueil
  • «C’est extrêmement barbare de la part de Trump»

«C’est extrêmement barbare de la part de Trump»

«C’est extrêmement barbare de la part de Trump»PC
Donald Trump
Le chef de l'EI est mort...est-ce que Donald Trump se pète trop les bretelles?

11:39

Encore beaucoup de réactions à la suite de l'annonce par le président Trump de la mort du fondateur et chef de l'État islamique

5:34

En confirmant la mort du numéro un de Daech, Abou Bakr al-Baghdadi, dimanche, Donald Trump n’a pas hésité à humilier le dangereux terroriste en décrivant avec beaucoup de détails les derniers moments avant sa mort.  

Dans une allocution télévisée dimanche matin, le président américain a utilisé un langage cru pour qualifier les derniers moments de vie du terroriste le plus recherché au monde.  

«Les États-Unis viennent de rendre justice au terroriste le plus recherché au monde. Un tueur brutal qui a causé tant de malheur et fait tant de morts a été éliminé de façon violente. Il est mort comme un chien, comme un lâche. Le monde est maintenant un endroit plus sûr»

«Il est mort en pleurant, en gémissant et en criant après s’être enfui dans un tunnel sans issue»  

Propos dangereux

Bien qu’ils soient contents qu’Abou Bakr al-Baghdadi ait été neutralisé, Luc Lavoie et Bernard Drainville estiment que les propos de Donald Trump sont dangereux.  

«Je suis très instinctivement heurté par les propos de Trump et tout ce qu’il fait avec cette affaire. Tout au long de l’histoire, les vainqueurs qui massacrent, qui humilient et qui détruisent la fibre morale des gens qu’ils ont vaincus et qui se pètent les bretelles comme ça…»

«Ils sèment les graines de la vengeance pour ceux qui vont venir après»

«Et d’avoir dit : ‘’votre chef, c’est un chien, c’est un lâche’’, ça va provoquer la haine des peuples qui ont cru dans ce gars, à tort ou à raison. Tu l’as tué, mais est-ce nécessaire d’humilier?»

«C’est extrêmement barbare de la part de Trump»

«La performance de M. Trump, dimanche matin, a été gênante, non seulement d'un point de vue moral, mais c'est contre productif parce que ça met de l'huile sur le feu quand on se comporte de façon aussi indigne que ça»

Mort du chef de l’état Islamique, Abou Bakr al-Baghdadi: quelle est la suite des choses? Le point avec Thomas Juneau, professeur en affaires publiques et internationales à l'Université d'Ottawa

5:56

Puisqu'il faut se lever
En direct de 05:30 à 10:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.