12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Trump continue d'insulter les démocrates lors d'un rassemblement partisan

Trump continue d'insulter les démocrates lors d'un rassemblement partisan

Trump continue d'insulter les démocrates lors d'un rassemblement partisanAP
Le président américain Donald Trump

GREENVILLE, Caroline du Nord - C'est un président Donald Trump combatif qui s'est présenté devant des partisans républicains, mercredi, en Caroline du Nord, critiquant une fois de plus quatre élues démocrates, qu'il avait invitées à « rentrer chez elles » il y a quelques jours.

Devant la foule réunie en Caroline du Nord — un État pivot qu'il a gagné en 2016 — M. Trump s'en est pris une fois de plus à ces quatre représentantes de la frange progressiste du Parti démocrate, qui se sont rendues célèbres par leur vive opposition au président: Alexandria Ocasio-Cortez, Ilhan Omar, Ayanna Pressley et Rashida Tlaib.

Ces quatre élues sont toutes nées aux États-Unis, à l'exception de Mme Omar, une réfugiée somalienne qui est devenue citoyenne américaine lorsqu'elle était enfant.

En faisant référence à cette dernière politicienne lors du rassemblement de mercredi, la foule a hué et a commencé à scander: « Renvoyez-la! »

Avant de quitter Washington, M. Trump disait n'avoir aucun regret d'avoir formulé ces propos controversés, affirmant qu'il « gagnait le débat politique, et de loin ».

Les critiques sévères de Donald Trump sont un autre signe que le pays est en train de se préparer à une élection présidentielle combative.

Son discours était rempli de critiques à propos des médias, et de l'enquête du procureur spécial Robert Mueller sur la Russie. M. Mueller devait comparaître mercredi au Capitole, mais son témoignage a été reporté.

M. Trump y a fait référence malgré tout.

« Ce qui m'est arrivé avec cette chasse aux sorcières ne devrait jamais arriver à un autre président », a-t-il lancé.

Il a aussi parlé d'immigration illégale, le thème principal de sa première candidature à la présidence qui occupe une place centrale dans sa campagne de réélection.

En direct de 00:00 à 03:00
2661
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.