12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Une ancienne candidate solidaire lance une bien mauvaise «blague» à propos de Notre-Dame de Paris

Une ancienne candidate solidaire lance une bien mauvaise «blague» à propos de Notre-Dame de Paris

Une ancienne candidate solidaire lance une bien mauvaise «blague» à propos de Notre-Dame de Paris

«Moi, je serais (le premier ministre François) Legault, je ferais dormir les pompiers à la basilique de la rue Notre-Dame.»

QUÉBEC — Les commentaires controversés d'une ancienne candidate solidaire sur l'incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris ont mis Québec solidaire dans l'embarras mardi.

La co-porte-parole de Québec solidaire (QS), Manon Massé, a pris soin de prendre ses distances de celle qui était candidate du parti dans Mont-Royal-Outremont aux dernières élections, Eve Torres, de confession musulmane.

Mme Massé a demandé à cette dernière de se rétracter, estimant que ses propos ne faisaient qu'envenimer le débat autour du projet de loi 21 sur les signes religieux.

«J'ai été très troublée.»

Manon Massé / PC

Source: Manon Massé / PC

Dans un message confus publié puis retiré de sa page Facebook, Mme Torres, qui a déjà fait partie des analystes politiques invités à l'émission La Joute, au réseau TVA, laisse entendre que l'incendie survenu à Paris lundi serait le résultat d'une intervention divine reliée à l'interdiction des signes religieux en France.

Mme Torres présente ses excuses

Selon Mme Torres, le fait d'interdire les signes religieux peut attiser la colère de «l'ami imaginaire». Et puis «voilà le résultat!», selon elle.

«Moi, je serais (le premier ministre François) Legault, je ferais dormir les pompiers à la basilique de la rue Notre-Dame», à Montréal, poursuit-elle.

«J'ai été très troublée» par les propos de Mme Torres, a commenté Mme Massé en mêlée de presse, ajoutant que s'il s'agissait d'une blague elle était «de très mauvais goût».

Dans le débat sur la laïcité

Ce type d'intervention ne fait que contribuer «à pourrir le débat», selon Mme Massé.

Ancienne candidate de QS, Mme Torres faisait aussi partie jusqu'à récemment des membres du comité de coordination de Québec solidaire.

Mme Torres a finalement présenté ses excuses, affirmant que son message était une blague.

Le ministre de l'Immigration, Simon Jolin-Barrette, qui pilote le projet de loi 21, a lui aussi dénoncé les propos de Mme Torres.

 

En direct de 22:00 à 00:00
2826
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.