12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Le suspect de l'attentat de Strasbourg a été abattu

Le suspect de l'attentat de Strasbourg a été abattu

Le suspect de l'attentat de Strasbourg a été abattuPhoto AP
Le marché de Noël de Strasbourg a été le théâtre d'une tragédie mardi soir

PARIS - L'homme tué lors d'un échange de tirs avec la police à Strasbourg, jeudi, est bien le suspect de l'attentat de mardi dans le marché de Noël de la ville, a confirmé le bureau du procureur de Paris.

Chérif Chekatt, 29 ans, était activement recherché par les forces de l'ordre depuis l'attaque qui a fait trois morts et 13 blessés.

Le ministre français de l'Intérieur, Christophe Castaner, a expliqué que le suspect avait résisté à son arrestation.

« Au moment de cette interpellation pour l'arrêter, ce dernier s'est retourné, faisant face aux fonctionnaires de police en tirant. Ils ont alors immédiatement riposté, et ont neutralisé l'assaillant », a expliqué le ministre aux journalistes.

Un responsable local de la police, qui a requis l'anonymat, a affirmé que l'homme était armé d'un pistolet et d'un couteau.

La fusillade a eu lieu dans le quartier de Neudorf, où la police avait procédé à une perquisition plus tôt jeudi.

Selon les autorités, un chauffeur de taxi avait déposé Chérif Chekatt dans le quartier de Neudorf mardi soir, après la fusillade au marché de Noël. Le suspect avait été blessé lors d'un échange de coups de feu avec les forces de sécurité.

Plus de 700 policiers traquaient le suspect, avait indiqué plus tôt le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, à la télévision CNews.

Interrogé sur les instructions transmises aux policiers, M. Griveaux avait expliqué que l'objectif était de capturer le suspect « dès que possible », mort ou vif, et de « mettre fin à la chasse à l'homme ».

Le bilan de la fusillade est passé jeudi à trois morts, avec le décès d'une victime qui avait été grièvement blessée.

Le suspect était bien connu des policiers. Il avait notamment été signalé aux autorités après s'être radicalisé en prison.

Selon l'organisation américaine SITE Intelligence Group, qui surveille les activités des groupes extrémistes sur internet, l'organe médiatique de Daech (le groupe armé État islamique) a déclaré que le tireur était l'un de ses «soldats».

Les autorités françaises n'ont pas confirmé cette information.

 

En direct de 20:30 à 00:00
2154
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.