• Accueil
  • Mythes et complots avec Christian Page

Mythes et complots avec Christian Page

Mythes et complots avec Christian PagePhotomontage | 98,5 FM

Le 8 mai 1927, à l'aube, un biplan hydravion de type Lavasseur décolle de l'aéroport du Bourget, en France. Aux commandes se trouvent deux héros de la Première Guerre mondiale, Charles Nungesser et François Coli. À bord de l'appareil, appelé l'Oiseau blanc, les deux pilotes vont tenter un exploit jamais entrepris : la traversée de l'océan Atlantique à bord d'un avion. Après son décollage, l'Oiseau blanc survole successivement le nord de la France, l'Angleterre et l'Irlande. Ensuite ? Mystère. L'avion et ses deux pilotes ne seront jamais revus. C'est ainsi que comence une quête qui perdure encore aujourd'hui : Où se trouve l'Oiseau Blanc ? Voilà l'l'un des plus grands mystères de l'aviation.

En 2006 sortait sur les écrans le film Le Code Da Vinci, basé sur un roman éponyme de Dan Brown. Le film a donné naissance à une foule de spéculations sur la possibilité d'une lignée christique. Jésus aurait-il pu survivre à la crucifixion ? Lui et Marie-Madeleine étaient-ils amants ? Auraient-ils pu avoir des enfants ? Ce sont les thèmes exploités dans le roman et le film.

Ce que la plupart des gens ignorent, c'est que ces spéculations ne sont pas nées dans l'imagination de Dan Brown. Le romancier s'est fortement inspiré d'une énigme de l'histoire qui met en scène un énigmatique curé de campagne, Béranger Saunière. Son histoire commence dans un petit village de la vallée de l'Aude (en France), à Rennes-le-Château, le 1er juin 1885...

Le mystère du «hum» enfin résolu? Depuis des années, des millions de gens à travers le monde se sont dits «indisposés» par l'audition d'un son étrange baptisé le «hum». On estime entre 2 et 10% les gens qui entendraient ce bruit. Il ne s'agit pas d'un acouphène, mais bel et bien de bruit extérieur, comme une «modulation» dans l'air. Les théoriciens du complot ont bien sûr accusé les gouvernements — principalement celui des États-Unis — de se livrer à des expériences étranges sur le climat et le contrôle des masses, d'où la source de ce "hum". En début de semaine, des scientifiques ont annoncé avoir peut-être découvert la source de ce «hum» planétaire... et les «méchants» Américains n'auraient rien à y voir.

Lorsqu’on parle de complots, les «super vilains» sont les Illuminatis, une société secrète qui tirerait dans l'ombre les ficelles de la politique internationale. Cette société serait dirigée par les héritiers des 13 plus importantes familles occidentales, dont les Windsor, les Rosthchild et les Habsbourg. Ces Illuminatis seraient derrière tous les grands enjeux politiques et financiers. Fantasme ? Pas tout à fait. Les Illuminatis existent. Disons plutôt qu’ils ont existé. Ils ont été créés en 1776 en Bavière, en Allemagne, par un certain Adam Weishaupt. Son objectif : renverser le gouvernement d'alors...

Les OVNIS au Pentagone

Cette semaine, un porte-parole du Département américain de la Défense a admis que ses services continuaient d'enquêter sur les «phénomènes aériens non identifiés». La nouvelle a eu l'effet d'une bombe dans les milieux intéressés par les OVNIS. En 2017, le New York Times avait révélé que, de 2008 à 2012, le Pentagone avait maintenu un programme d'enquête sur les Ovnis baptisé "Programme d'identification avancé des menaces aérospatiales". Depuis ces révélations, le Département de la Défense avait toujours nié la "survie" dudit programme, ajoutant qu'il ne s'agissait que d'une initiative "marginale" et que ce programme avait cessé toutes ses activités depuis 2012. Cette semaine, l'histoire a changé...

 Un gros été pour le monstre du lac Iliamna !

Le lac Iliamna est le plus grand lac de l'Alaska (et le 8e en importance aux États-Unis). Depuis des générations, on raconte que ses eaux seraient habitées par une communauté de "créatures lacustres" semblables à des poissons géants dont la taille varierait de 5 à 18 m. L'affaire fait sourire les scientifiques qui rappellent que les plus gros poissons du lac ne dépassent pas les 2 m... 3 au maximum. Mais tous les scientifiques ne sont pas de cet avis. Un résident de la banlieue d'Anchorage, le Pr Bruce Wright, un biologiste marin retraité du Service national des pêches, a décidé de se lancer dans la «chasse au monstre». Dès cet été, il mènera diverses recherches qui devraient — ou non — révéler l'identité de ces mystérieuses créatures lacustres. 

Au milieu des années 1970, à en croire les médias, un vague de mutilations animales frappe les états du Nouveau-Mexique, du Colorado et de l'Arizona. Des dizaines de bêtes — principalement des bovidés — sont retrouvées mortes et amputées de plusieurs organes (principalement les yeux, la langue et les organes génitaux). Les mutilations semblent avoir été faites au scalpel et avec une dextérité digne d'un chirurgien. L'affaire inquiète. Certaines accusent des adorateurs du diable et d'autres les extraterrestres. Le 28 mai 1979, le bureau du District Attorney (procureur général) du Nouveau-Mexique charge un ancien agent du FBI, un certain Kenneth Rommel, de faire toute la lumière sur ces étranges mutilations. Son enquête va révéler des coupables plutôt... inattendus.

Le manuscrit de Voynich (encore) décodé !

En 1912, un antiquaire de livres de New York, Wilfrid Voynich, achète en Italie un manuscrit ancien. De retour aux États-Unis, Voynich — et les experts consultés — découvre que le document est écrit dans une langue inconnue. Bientôt, tous les experts en cryptographie s'intéressent au manuscrit. Tous veulent en percer le secret. Aujourd'hui, ledit manuscrit est conservé à l'Université Yale (CT), dans la collection des livres anciens et des manuscrits rares... Tous les 2 ou 3 ans, des cryptographes amateurs affirment avoir percé son mystère, mais leur "décryptage" est vite remis en question. Ce qui semble en effet fonctionner pour certains passages ne fonctionne plus trois ou quatre pages plus loin. Cela dit, la semaine dernière, le périodique britannique Romance Studies a publié une étude menée par un certain Gerard Cheshire de la faculté des sciences de l'Université de Bristol. Le scientifique y affirme avoir déchiffré le manuscrit de Voynich... cette fois serait-ce la bonne ?

Rapport sur les apparitions d'OVNIs au Canada... Le Québec tient encore le haut du pavé !

Il y a quelques jours, l'ufologue manitobain Chris Rutkowski a publié son "Rapport Annuel" sur les apparitions d'OVNIs au Canada, pour l'année 2018. Ce travail est fait en collaboration avec l'ensemble des groupes ufologiques (intéressés par les OVNIs) du Canada. À elles seules, les observations signalées au Québec comptent pour 41% des observations rapportées au pays pour l'année 2018. La "belle province" est suivie (de loin) par l'Ontario (24%) et la Colombie-Britannique (13%). Comparés aux chiffres de 2017, les signalements ont légèrement diminué en 2018 — 1101 signalements (2017) vs 937 (2018) —, mais le phénomène reste encore très populaire.

Mai 1995. Raymond Santilli, le propriétaire d'une petite boîte de production et de distribution de cinéma de Londres, annonce qu'il détient un film montrant l'autopsie d'un extraterrestre. M. Santilli ajoute que ce film a été tourné en 1947 par un cameraman de l'armée américaine, et ce, au lendemain de l'écrasement d'une soucoupe volante dans le désert de Roswell, au Nouveau-Mexique.

Cette nouvelle sensationnelle est bientôt relayée aux quatre coins du monde. La table est mise pour ce qui va bientôt se révéler comme la plus grande — et la plus lucrative — arnaque de toute l'histoire des OVNIs. 

Selon les livres d'histoire, Adolf Hitler se serait suicidé le 30 avril 1945 dans un bunker situé à 10 mètres sous la chancellerie de Berlin. Le Führer aurait mis fin à ses jours en se tirant une balle dans la tête. Le 3 (ou le 5) mai, les hommes de l'armée rouge auraient trouvé son corps dans la cour de la Chancellerie, à moitié brûlé. Tous ne sont pas d'accord avec cette version de l'histoire. Au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, des rumeurs ont commencé à circuler voulant que Hitler a réussi à fuir l'Allemagne pour gagner l'Argentine où il aurait vécu jusqu'à un âge avancé. Est-ce possible ? Des livres et des documentaires entiers ont été consacrés à ce scénario. Mais qu'en est-il vraiment ? A-t-on une preuve irréfutable du suicide d'Hitler au bunker... ou, à l'inverse, de sa retraite anonyme en Amérique du Sud ?

L'armée indienne a publié sur Twitter des photographies qui ont été prises le 9 avril dernier près du camp de base du mont Makalu (8400 m), dans l'Himalaya. Ces clichés montrent de curieuses empreintes dans la neige, empreintes vite associées au légendaire Yeti. Hier (jeudi), l'armée indienne est revenue sur ces clichés en faisant son mea culpa... Les empreintes étaient plutôt celles d'un ours des montagnes...

Ours brun de l’Himalaya ou yéti?

Des photos d’«empreintes» ont été postées par l’armée indienne qui a découvert les traces lors d’une expédition en haute montagne.

Complot à Notre-Dame? À la mi-avril, la cathédrale Notre-Dame-de-Paris a été ravagée par un terrible incendie. Le brasier n'était pas encore éteint que des théories du complot commençaient déjà à circuler sur les médias sociaux. Comme il s'agit d'une importante icône de la religion catholique/chrétienne (et «gardienne» de l'une des plus célèbres reliques de la chrétienté: la sainte Couronne), les conspirationnistes ont tout de suite pointé du doigt les intégristes musulmans.

Des fausses vidéos ont même commencé à circuler à cet effet. D'autres ont accusé les «gilets jaunes». 

Résurrection! Le 30 avril 1962, Clairvius Narcisse est admis à l'hôpital Albert-Schweitzer de Deschapelles, en Haïti. Il meurt deux jours plus tard. Le corps est remis à la famille qui procède, le jour même, à son inhumation au cimetière. 18 ans plus tard, en 1980, Narcisse réapparaît dans un marché public de L'Estère. Il se présente d'abord à sa sœur, puis à ses amis. Il ne fait aucun doute que cet homme est bien celui qu'il prétend être… Comment Clairvius Narcisse a-t-il pu revenir du royaume des morts ?

Nous sommes en avril 1954. La guerre de Corée a pris fin quelques mois plus tôt. L'heure est au bilan. Au Pentagone, l'un des constats douloureux est que les États-Unis ne sont pas équipés pour faire face efficacement à un conflit en zone «forêt». Construire des pistes d’atterrissage dans la jungle est impensable et l'utilisation d'hélicoptères oblige la déforestation de larges zones. L'idéal serait de construire un engin volant à décollage vertical capable des performances d'un chasseur et qui pourrait aussi remplacer efficacement les véhicules de terrain... L'U.S. Air Force imagine alors — avec les ingénieurs de la compagnie AVRO Canada — l'un des plus étranges aéronefs de l'histoire de l'aviation : l'Avro AVZ9V... rebaptisé «Avro Car».

En début de semaine, des chercheurs associés au télescope Event Horizon — un réseau de radiotélescopes dispersés à travers le monde — ont publié la première photographie d'un trou noir. Ces «curiosités» spatiales, prédites par Einstein dès le début du XXe siècle, ont longtemps été un sujet de controverse. Ils ont fait fantasmer de nombreux auteurs de science-fiction qui y voyaient des «passages» vers des univers parallèles. Jusqu'à maintenant, les astrophysiciens avaient colligé des anomalies gravitationnelles qui laissaient croire à la réalité de ces «trous noirs»... Maintenant nous en avons une preuve visuelle et photographique. Le trou noir photographié se trouve dans la galaxie de Messier 87 (M87), distante de 55 millions d'années-lumière de la Terre.

Il y a 40 ans — presque jour pour jour — des agents de la police de DesPlaines, en banlieue de Chicago en Illinois, procédaient à l'arrestation de John Wayne Gacy, l'un des pires tueurs en série de l'histoire des États-Unis. Les enquêteurs devaient trouver 29 cadavres enterrés sous sa maison et sous son garage. Les victimes, tous de jeunes hommes (et des adolescents) avaient été tuées lors de jeux sexuels macabres. Mais l'une des victimes, un jeune homme de 15 ans, Robert Piest, n'était pas au nombre des victimes découvertes sur la propriété de Gacy... C'est à ce moment-là que Dorothy Allison, une médium (sensitive), est débarquée à DesPlaines, et ce, avec des résultats szenurprenants.

On s'en doutait depuis longtemps, mais il fallait une étude pour le confirmer. Voilà, c'est fait : les amateurs de phénomènes paranormaux présentent le même genre de personnalité que les théoriciens du complot. C'est ce que démontre clairement une nouvelle étude publiée il y a quelques jours dans les pages du Frontiers in psychologie, un périodique scientifique dédié aux recherches en psychologie sociale. L'article, une méta-analyse, montre clairement des similarités entre ces deux types de croyance. Si vous êtes un adepte des théories du complot, il y a 9 chances sur 10 que vous soyez aussi intéressé par le paranormal.

En mars 1879, un Amérindien Cri, Swift Runner, débarque dans le village de Saint-Albert, à l'ouest d'Edmonton (Alberta). Il est accueilli par les missionnaires Oblats auxquels il confie sa terrible histoire : lui et sa famille (trois adultes et six enfants) ont passé l'hiver dans les territoires du nord, près du lac des Esturgeons. Malheureusement, le gibier avait déserté la région et ils se sont vite retrouvés à court de vivres. À la fin de l'hiver, tous étaient morts de faim, sauf lui. Les missionnaires écoutent son histoire avec compassion. Puis, au fil des semaines, des doutes apparaissent. Et si Swift Runner n'avait pas tout dit ? Des rumeurs commencent d'ailleurs à courir dans le village. Certains prétendent que la famille de Swift Runner n'aurait pas été décimée par la famine, mais aurait plutôt été tuée et dévorée par le Windigo, le terrible esprit anthropophage de la forêt.

En 1950 paraît le livre «Behind the Flying Saucers» dans lequel l'auteur Frank Scully affirme avoir obtenu des informations «secrètes»: le 25 mars 1948, trois soucoupes volantes se seraient posées sur Terre...  Or, c'est un journaliste, l'extravagant Silas Newton (1887-1972) qui a été le principal « informateur » de Frank Scully. À l'époque, plusieurs qualifiaient Newton de mythomane. Son nom a notamment été associé à une succession d’histoires rocambolesques. Impossible de passer sous silence que Silas Newton était passionné des soucoupes volantes... Quoi qu'il en soit, l'histoire de «Behind the Flying Saucers» a particulièrement interpellé le FBI. Le problème majeur: on va démontrer que l’écrasement d'OVNI évoqué par des sources de Frank Scully, dont Newton, est une fraude.  

Il y a quelques jours, le Forensic Sciences, un périodique scientifique consacré aux recherches médico-légales, a publié un article qui pourrait bien être un tournant dans l'affaire des crimes — toujours non résolus — de Jack l'Éventreur. Pour l'histoire, rappelons qu'à l'automne de 1888, cinq prostituées ont été assassinées et mutilées dans les quartiers Est de la ville de Londres. L'auteur de ces atrocités n'a jamais été appréhendé et il est passé dans l'histoire sous le sobriquet de «Jack l'Éventreur». Depuis 130 ans maintenant, les amateurs d'énigmes policières s'interrogent sur l'identité de l'assassin...

À la mi-mars 1848, à Hydesville dans l'état de New York, des coups étranges réveillent nuit après nuit les membres de la famille Fox. Après vérification, le pasteur David Fox conclut que sa maison est hantée. Mais cela n'effraie pas les deux adolescentes de la maisonnée, Kate et Margaret, qui au contraire s'en amusent. Bientôt, elles surnomment le «fantôme» Monsieur Splitfoot (Pied-fourchu). Puis, le soir du 31 mars, Kate demande à M. Splitfoot de faire comme elle... Sur ce, elle frappe des mains à deux reprises. Aussitôt, un même nombre de coups résonnent dans le mur d'en face. Ce qui n'était qu'une plaisanterie prend une tournure plus inquiétante. En utilisant un code de coups — un coup pour «oui» et deux coups pour «non» —, les sœurs Fox vont entreprendre un curieux dialogue avec l'esprit du mur. Le spiritisme est né.

La conscience... une illusion? Depuis le début des temps, l'homme a toujours eu l'impression d'être une «entité» dans un corps physique. Cette perception s'appelle la «conscience»... Elle a donné naissance à une foule de croyances. L'une des plus importantes — et des plus fondamentales — est que cette «conscience» pourrait survivre à la mort physique. Mauvaise nouvelle pour les survivalistes. Dans une étude publiée il y a quelques jours dans les pages du très respecté Science Advances, des scientifiques pensent avoir identifié les zones de notre cerveau qui créent la conscience. Celle-ci ne serait donc qu'une illusion produite par notre cerveau. Si les chercheurs ont raison, difficile d'imaginer comment cette conscience pourrait survivre à la mort du cerveau.

La boîte à Dibbouk. En mars 2003, un étrange objet fait son apparition sur le site de vente en ligne «eBay». Il s'agit d'un autel «portatif» aménagé de manière artisanale à l'intérieur d'un cabinet à vin. Étrange mariage quand même! Le vendeur, un antiquaire de Portand (Oregon), met en garde les possibles acheteurs: cette boîte est maudite! Le vendeur affirme en effet avoir lui-même acheté cette boîte lors d'une vente de garage et que ladite boîte serait possédée par l'esprit d'une entité malveillante: un Dibbouk. Selon la tradition juive, un Dibbouk serait une «âme errant» en quête d'un corps à posséder. L'affaire de ce «cabinet à vin possédé» va bientôt faire le tour du monde et inspirer le film «La Possession» (2012).

À l'automne 1989, une vague d'ovnis sans précédent déferle sur la Belgique. Curieusement, seule la partie «française» du pays semble touchée par ces apparitions insolites. En mars 1990, les événements sont à leur paroxysme. Même l'armée belge est en alerte. Dans la soirée du 30 au 31 mars, l'un de ces ovnis — généralement décrits comme des triangles noirs munis de lumières blanches sur leurs «pointes» — est observé près de Bruxelles. Deux intercepteurs F16 sont lancés à sa poursuite. Les échos radars qui seront alors enregistrés vont laisser le monde entier ébahi. Certains parleront même du «Saint-Graal» des observations d'ovnis. Vraiment?

Le 24 février 1978, cinq jeunes hommes âgés de 24 à 32 ans, originaires de Yuba City en Californie, se rendent à un match de basketball, dans la ville voisine de Chico. Sur le chemin du retour, ils s'arrêtent dans un magasin d’alimentation et reprennent la route... Quelques jours plus tard, des gardes forestiers retrouvent leur voiture, vide, à près de 100 km de leur destination.

Il y a quelques jours, l'armée russe a fait savoir qu'elle avait mis au point une nouvelle arme, non létale, capable de mettre en déroute n'importe quel adversaire. Le «Filin 5P-42» est un dispositif d'interférence optique visuelle. Il a été déployé sur deux frégates de combat.

Le 15 février dernier, deux pilotes — à bord d'avions différents — ont observé au-dessus de Gloucester (sud-ouest de l'Angleterre) des lumières étranges.

 

En février 1990, plusieurs ufologues nord-américains ont été informés qu'un OVNI se serait écrasé dans des marécages à l'est d'Ottawa.

L'engin et ses occupants - des créatures de type «reptilien» - auraient été récupérés par des militaires canadiens et américains, qui travaillaient de concert pour cette opération.

La NASA a annoncé qu'elle avait perdu tout espoir de réactiver la sonde martienne Opportunity.

La diffusion d'un documentaire sur le réseau en ligne d'Amazon Prime (du géant Amazon) suscite en ce moment une vive controverse. Complots bibliques (Bible Conspiracies, en anglais a été produit en 2017), du réalisateur Philip Gardiner, soutient en effet que Jésus pourrait n'avoir jamais existé...

Une étrange histoire fantomatique est associée à la mort de l’inhalothérapeute Teresita Basa, une Américaine originaire des Philippines.

Le 21 février 1977, des pompiers sont appelés à intervenir à l’appartement d’un édifice à logements d’une banlieue de Chicago.

 Une nouvelle enquête a été annoncée dans le dossier de l'un des événements les plus étranges du XXe siècle : «L'affaire Dyatlov».

Dans la nuit du 1er au 2e février 1959, neuf randonneurs ont trouvé la mort dans des circonstances extrêmement nébuleuses dans les montagnes de l'Oural. Connaîtra-t-on enfin la vérité sur cet événement qui, depuis des décennies, fait fantasmer les amateurs d'énigmes historiques? 

Il y a quelques jours, la maison mère de Google — propriétaire aussi de YouTube — a annoncé qu’elle ferait des modifications dans ses algorithmes de recherche pour que les vidéos faisant l’apologie de théories loufoques (Terre plate, 911, l’homme sur la Lune, etc.) ne sortent plus aux premiers clics. 

La malédiction du quart-arrière de la NFL Bobby Layne.

Échangé aux Steelers par les Lions en 1958, le quart-arrière déclare que les Lions ne remporteront pas de championnat pendant 50 ans.

En 1982, c'était la sortie d'un classique des films d'horreur. «Poltergeist: la vengeance des fantômes»

En janvier 1927, dans l'ancienne cité maya de Lubaantum, l'archéologue Frederick Mitchell-Hedges découvre l'un des plus étranges artefacts au monde : le «crâne de cristal». 

Rebondissement inattendu dans l'affaire de la disparition du vol MH370 des Malaysia Airlines disparu le 8 mars 2014. Il y a quelques jours, lors d'une conférence de presse en banlieue de Kuala Lumpur, des pêcheurs malaisiens ont juré qu'ils avaient assisté «de leurs propres yeux» à l'écrasement du Boeing 777.

Rappelons que le vol MH370, avec 239 personnes à bord, a disparu dans des circonstances nébuleuses alors qu'il effectuait une liaison entre Kuala Lumpur (Malaisie) et Pékin (Chine). Sa disparition est considérée comme la plus grande énigme de l'histoire de l'aviation.

Le «projet Blue Book» est une commission mise en place par l'US Air Force, afin d'étudier et d'enquêter sur le phénomène des objets volants non identifiés (ovnis). 

Cette commission fut créée en 1947 et resta en activité jusqu'en 1969.

 

Le Fantôme du vol 401 serait l’une des histoires fantomatiques les plus remarques du XXe siècle.

Le 29 décembre 1972, un appareil (Lockheed L-1011-1 Tristar) de la compagnie Eastern Airlines, qui faisait la liaison entre New York et Miami, s’est écrasé dans un marécage des Everglades en Floride. Résultat : 101 morts et 77 survivants.

Bateau fantôme ! L’une des énigmes les plus célèbres de l’histoire maritime est celle du voilier américain Mary Celeste. La disparition de son équipage, qui date du XIXe siècle, n’a jamais été élucidée.

En direct de 00:00 à 03:00
2060
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.