nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Le difficile retour au travail des personnes ayant vécu un drame

Le difficile retour au travail des personnes ayant vécu un drame

Le difficile retour au travail des personnes ayant vécu un drame Pexels.com

Dans le but d’aider les familles victimes d’un événement traumatique, l’Association des familles de personnes assassinées ou disparues a lancé, jeudi, le Guide de retour au travail après un drame.

Qui au Québec n’a pas entendu parler du meurtre de Daphnée Huard-Boudreault ? Cette jeune femme a été assassinée en mars dernier par son ex-conjoint alors qu’elle se rendait à son appartement récupérer ses effets personnels.

Le jeune homme lui avait dit qu’il ne serait pas sur place, mais il l’attendait pour la tuer. De plus, Daphnée devait être accompagnée d’une policière, mais pour une raison encore inexpliquée, la policière est arrivée quelques minutes après le drame.  

Ce drame avait ému tout le Québec. Mais ce qu’on n’a pas entendu parler, c’est le drame qu’ont vécu les membres de la famille de Daphnée après son décès.

Témoignage difficile

En entrevue avec Bernard Drainville, le père de Daphnée, Éric Boudreault, a accepté de témoigner de cette pénible dernière année.

«J’ai souffert d’un choc post-traumatique. On s’isole, on pense à aller retrouver notre fille, sauf que j’ai d’autres enfants. Les idées noires, on les a, mais pour ma part, ça n’a pas été aussi loin que ça. J’y ai pensé quand je passais à côté d’un poteau. Il n’y a jamais eu de tentative», a-t-il confié.

Le représentant syndical a été en arrêt de travail pendant neuf mois après la mort de sa fille. la mère de daphnée est toujours incapable de reprendre le boulot.

Malgré sa grande tristesse, M. Boudreault a accepté de raconter son histoire afin de pouvoir aider d’autres parents qui, malheureusement, vivent une situation similaire.

«Si en parlant, je suis capable d’aider du monde, de permettre d’éviter juste une situation comme ça, pour moi, c’est une victoire. Il faut que les choses changent, que ce soit au niveau de la police ou de l’IVAC avec les retours au travail.»

Un guide utile

L'Association des familles de personnes assassinées ou disparues (AFPAD) a lancé jeudi le Guide de retour au travail après un drame. Il s’agit d’une première au Canada.

«À côtoyer nos familles, on a réalisé au fil des ans que ces gens-là laissaient leur travail, se réorientaient dans d’autres domaines ou étaient carrément en dépression et ne pouvaient pas retourner au travail», a expliqué Nancy Roy, directrice générale de l’AFPAD.

L’Association a réuni des experts en deuil afin de mieux outiller les travailleurs et les employeurs à leur réalité afin qu’ils puissent être mieux accueillis.

«On fait aussi des recommandations législatives au gouvernement pour aider ces gens à retourner dans leur milieu de travail avec leurs limitations qui sont psychologiques.» 

En direct de 19:00 à 22:00
1773
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.