nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Des professeurs victimes de violence

Des professeurs victimes de violence

Des professeurs victimes de violence Pexels.com

Depuis 10 ans, le nombre de professeurs victimes de violence à l’école a augmenté de près de 50 %.

C'est la journaliste Jessica Nadeau qui rapporte cette situation dans son article publié dans le Devoir.

En entrevue avec Bernard Drainville, Éric Gingras, président du syndicat de Champlain, estime que ces statistiques pourraient même être plus élevées en raison des cas non déclarés.

«Juste hier, j’ai reçu deux appels (de professeurs). Une commotion cérébrale et un poignet fracturé, les deux (blessures) dues à des violences dans des écoles. Ça, c’est la réalité. On est pris avec ça. Qu’est-ce qu’on fait avec le jeune qui fait ça dans la classe?», s'interroge-t-il. 

Selon l’intervenant, la problématique a pris de l'ampleur lorsqu’on a décidé d’intégrer, dans des classes régulières, des élèves avec des troubles de comportements.

«Il ne faut pas en parler que l’élève n’a peut-être pas sa place dans la classe, alors qu’il faudrait qu’il aille dans une classe spéciale, c’est tabou de dire ça.»

En direct de 05:30 à 10:00
1645
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.