• Accueil
  • «Il ne faut pas que les gens s’insurgent contre cette décision»
Peine réduite d'Alexandre Bissonnette

«Il ne faut pas que les gens s’insurgent contre cette décision»

«Il ne faut pas que les gens s’insurgent contre cette décision»
Alexandre Bissonnette (à droite), en février 2017
Photo : Archives La Presse Canadienne
0:00
4:46

La Cour suprême du Canada a invalidé vendredi matin une disposition controversée de l’ancien gouvernement Harper qui permettait des peines de prison très longues ; cette décision confirme ainsi une peine de 25 ans de prison ferme pour Alexandre Bissonnette, le tueur de la grande mosquée de Québec.

Cette décision unanime des neuf juges aura certainement des répercussions majeures au pays. 

Depuis deux mois, ceux-ci délibéraient sur la cumulation possibles des peines lors d’un jugement.

Ils estiment que cette cumulation des peines empêche à un contrevenant toute possibilité de réintégrer la société et qu’elle ébranle les fondements mêmes du droit criminel canadien. 

L’auteur du massacre à la grande mosquée de Québec pourrait donc sortir de prison en 2042, plutôt qu’en 2057, si la Commission des libérations conditionnelles le décide.

« Il ne faut pas que les gens s’insurgent contre cette décision. La Cour suprême vient de dire que ça ne minimise pas la douleur. Alexandre Bissonnette a la prison à vie. Il n’en sortira jamais, à moins que la Commission prenne une décision contraire, qu’elle inverse la peine de prison à vie et lui permette de demander une libération conditionnelle. Encore là, s’il était remis en liberté dans la 28e année, Alexandre Bissonnette sera lié à des conditions et surveillé. En plus, il devra prouver qu’il n’est plus un danger pour la société. D’ailleurs, c’est ce qui est important pour la Commission des libérations conditionnelles. Il y a eu des lacunes, mais elle a refusé aussi plusieurs demandes récemment. »

Alexandre Bissonnette a tué six personnes de confession musulmane le 29 janvier 2017, à Québec.

Avant cette année-là, la peine maximale au Canada était la prison à vie sans possibilité de libération avant 25 ans.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En ondes jusqu’à 18:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.