• Accueil
  • Le mystère plane autour de sa fortune
James William Awad

Le mystère plane autour de sa fortune

Le mystère plane autour de sa fortune
Photo tirée d'Instagram
James William Awad

Depuis qu’il est connu du public comme étant l’organisateur du voyage controversé vers le Mexique à bord d’un avion Sunwing, le mode de vie glamour et la richesse de James William Awad attirent l’attention et suscitent de nombreux questionnements. 

Trois journalistes de La Presse ont d’ailleurs enquêté à son sujet. 

En entrevue avec Bernard Drainville, deux d’entre eux, Mayssa Ferah et Maxime Bergeron, ont fait part de leurs découvertes. 

«Pour rentrer chez lui, il faut être invité, car l’accès est bloqué aux visiteurs. Il habite dans une immense maison aux baies vitrées. Il habite avec plusieurs de ses amis et partenaires d’affaires. Dans son garage, il y a plusieurs voitures de luxe : Mercedes, Lamborghini, limousine. Et à côté, il y a son fameux château en construction qui sera éventuellement sa demeure principale. Il mène un train de vie assez peu commun»

«Il possède une vingtaine de compagnies dans une variété de secteurs : pizzéria, salon de coiffure pour enfants, télécommunications. Certaines sont enregistrées au Delaware. Certaines entreprises n’ont pas des activités très claires et certaines n’ont pas de ligne téléphonique activée»

«Il a admis qu’il a d’abord fait son argent dans la vente de codes pour tricher dans les jeux vidéo en ligne. Qu’il aurait vendu un langage de programmation informatique C++ à des grosses compagnies qui auraient payé de fortes sommes pour avoir ça. Des prétentions qu’on n’a pas pu vérifier parce qu’il ne nous a pas présenté de preuves et qu’un expert a mises en doute aussi. Et finalement, il nous a dit qu’il a fait l’essentiel de son argent sur les marchés boursiers en achetant des actions»

«Au total, il possède pour 17 M$ en propriétés. Et on souligne que ce sont des propriétés qu'il a achetées ''comptant''. Donc, il n'a pas d'hypothèques. Il y a effectivement une partie de l'équation qui manque et on n'est pas les seuls à se poser certaines questions»

James William Awad doit donner un point de presse jeudi. 

Plus tôt ce mois, Paul Arcand apprenait que M. Awad était dans la mire de la municipalité de Bois-des-Filion.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En ondes jusqu’à 04:30
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.